Découvrir

Plus de 100 nouvelles espèces étonnantes découvertes près de montagne sous-marines

C’est une belle découverte que voilà. Une centaine de nouvelles espèces sous-marines ont été découvertes au large des côtes du Chili. Et on doit cette bonne nouvelle à une équipe internationale de scientifiques, coordonnée par le professeur Javier Sellanes de l’Universidad Católica del Norte. Avec le soutien du Schmidt Ocean Institute, l’équipe a utilisé un robot sous-marin télécommandé pour descendre à des profondeurs allant jusqu’à 4 500 mètres de profondeur. C’est là où se situent d’immenses montagnes sous-marines.

Parmi les espèces étonnantes filmées, des coraux des grands fonds, des éponges, des oursins, des amphipodes ou encore des homards trapus. Ces animaux, jamais observées jusqu’à présent, évoluent le long de la crête de Nazca et de Salas y Gómez. L’expédition avait été décidée en vue de soutenir la désignation d’une zone marine protégée internationale en haute mer. Cette chaîne de montagnes sous-marines est longue de 2 900 kilomètres. Elle comprend plus de 200 monts sous-marins qui s’étendent du large du Chili jusqu’à Rapa Nui (l’île de Pâques).

Des écosystèmes uniques et vulnérables

Quelques espèces observées – et prélevées – lors de l’expédition ainsi que, en bas à gauche, la modélisation d’une des montagnes sous-marines. En bas à droite, le robot télécommandé sort de l’eau. Crédit : Schmidt Ocean Institute.

À chaque plongée, les scientifiques ont découvert sur les flancs de ces montagnes – dix ont été explorées au total – des écosystèmes absolument uniques. Notamment des récifs coralliens des grands fonds et des récifs d’éponge. Des espèces mystérieuses, des poissons aux couleurs vives, des homards ont aussi pu être filmés. Tout cela n’avait jamais été observé auparavant par l’œil humain. Les scientifiques ont réalisé des prélèvements et analysent maintenant la physiologie et la génétique des spécimens. Ils les soupçonnent d’être totalement inédits pour la science mais il faudra sans doute de longues recherches pour s’en assurer.

Lors de la première plongée le long d’une des montagnes sous-marines, Javier Sellanes admire l’incroyable biodiversité révélée par le robot. Crédit : Alex Ingle / Schmidt Ocean Institute.

« Nous avons largement dépassé nos espérances lors de cette expédition. On s’attend toujours à trouver de nouvelles espèces dans ces zones reculées et peu explorées, a déclaré Javier Sellanes. Mais les quantités que nous avons trouvées, en particulier pour certains groupes comme les éponges, sont époustouflantes.Ces écosystèmes prospères et sains indiquent que les parcs marins Nazca-Desventuradas et Juan Fernández protègent efficacement les habitats marins délicats. » Il faut donc tout mettre en œuvre pour les préserver.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Recent Posts

  • Déchiffrer

Pollution plastique triplée d’ici 2060 : « Il y a urgence à agir », pour la Fondation Tara Océan

Alors que 175 pays se préparent à se réunir à Ottawa pour discuter de la…

11 heures ago
  • Déchiffrer

Impact du glyphosate sur la biodiversité : une étude inquiétante en Martinique

Herbicide le plus utilisé au monde, le glyphosate a des effets ravageurs sur la biodiversité…

2 jours ago
  • Ralentir

Surveillance et résilience : un quotidien sous l’œil numérique en Chine

En Chine, la surveillance étatique imprègne chaque aspect de la vie quotidienne, ancrée dans des…

3 jours ago
  • Découvrir

Fnac Darty : visite du plus grand centre de réparation de France

Comment fonctionne le principal centre du plus gros réparateur de France ? Le groupe Fnac Darty…

3 jours ago
  • Découvrir

Fashion police : H&M et Zara liés à des déforestations illégales au Brésil

H&M et Zara sont dans le viseur de l'ONG britannique Earthsight. Une enquête affirme que…

4 jours ago
  • Ralentir

Économie légère : Maslow, restaurant à faible impact

Au cœur de Paris, Maslow se dévoile comme le plus vaste sanctuaire végétarien de la…

4 jours ago