Inventer  > Avec les hologrammes, vos collègues deviennent plus vrais que nature

Written by 17 h 24 min Inventer

Avec les hologrammes, vos collègues deviennent plus vrais que nature

Les visioconférences de demain seront-elle en réalité augmentée ? Microsoft développe un nouveau service pour faire apparaître les utilisateurs en hologrammes.

Le 14/06/2021 par Cyril Fiévet
collègues hologrammes
Bientôt des réunions avec des collègues en hologrammes ? (Crédit : Microsoft)
Bientôt des réunions avec des collègues en hologrammes ? (Crédit : Microsoft)

“Ici peut être n’importe où”. C’est ainsi que Microsoft présente son nouveau service, Mesh. Celui-ci complète les lunettes HoloLens pour offrir une réalité où se mélangent scènes du réel, objets virtuels en 3D et utilisateurs apparaissant en hologrammes.

L’outil permet de s’affranchir des distances, tout en ressentant la présence physique d’autres personnes. Chirurgien commentant une opération à distance ; réparateur pointant du doigt une pièce de moteur problématique sans être physiquement là ; architectes et leurs clients distants assis autour d’une même table et discutant d’une maquette que chacun observe selon son angle de vue… 

Cet article a initialement été publié dans le cadre de notre grand dossier sur l’ère post-Covid du WE DEMAIN n° 34. Disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne.

Un collègue en hologramme

Réunions et interactions deviennent plus “humaines” et moins rigides que la visioconférence façon Zoom. Microsoft entend incorporer Mesh à AltspaceVR, son service d’événements pro en 3D, où se rencontrent les usagers par avatars interposés.

À lire aussi : Au Japon, le premier boys band hologramme remplit les salles

L’entreprise évoque, de façon peut-être exagérée, une “holoportation” ou téléportation holographique. Mais pour Rahim Tafazolli, de l’université de Surrey (Grande-Bretagne) et spécialiste des systèmes de communication, une “sorte de téléportation” sera possible, quand “nos sens clés, toucher et odorat seront numériquement transportés, permettant de ressentir un endroit comme si nous y étions en personne”

Une “fusion du virtuel et du monde physique, autorisant de nombreuses activités sociales et professionnelles”, qui pourraient devenir réalité en 2030, avec la 6G. 

À lire aussi : Contre la souffrance animale, le premier cirque… en hologramme

Tags:

A lire aussi :