Inventer  > Ce village normand qui résiste aux antennes-relais d’Elon Musk

Written by 13 h 20 min Inventer • One Comment

Ce village normand qui résiste aux antennes-relais d’Elon Musk

Le milliardaire américain Elon Musk souhaite installer des antennes-relais pour les satellites du projet Starlink à Saint-Senier-de-Beuvron (Manche). Le conseil municipal s’y oppose.

Le 09/02/2021 par Alice Pouyat
Elon Musk
Elon Musk souhaite installer partout des antennes relais pour développer l'internet haut débit par satellite. (Crédit Shutterstock)
Elon Musk souhaite installer partout des antennes relais pour développer l'internet haut débit par satellite. (Crédit Shutterstock)

C’est l’histoire d’un petit village français qui résiste… à Elon Musk, l’homme le plus riche du monde.

Les 350 habitants de Saint-Senier-de-Beuvron (Manche) n’en reviennent pas : ce bourg du bocage normand a été choisi par le milliardaire américain pour installer les antennes-relais de son projet Starlink. Ce dernier prévoit d’ici à 2025 de projeter des milliers de satellites à basse altitude afin de généraliser le haut débit dans le monde. Pour cela, il a besoin d’installer des antennes terrestres un peu partout.

Un projet qui inquiète vivement le village : le conseil municipal a dit non à cette installation.

“En fait, ce qu’ils appellent une antenne relais, on a rapidement compris qu’il s’agissait de neuf boules paraboliques de 2,30 m de diamètres posées sur des socles de 5 m2 de béton ! Hors de question pour nous d’accueillir un tel projet sans avoir ni études supplémentaires, ni retour d’expériences. C’est une question de vigilance sanitaire. Quels sont les risques éventuels ? Et l’impact sur la biodiversité, sur nos élevages ? Nous n’avons obtenu de réponse à aucune de ces questions”, explique le maire, Benoît Hamard, au Parisien.

À LIRE AUSSI : 5G, Linky, antennes-relais… Enquête dans la nébuleuse des antiondes

Des études plus poussées sur l’impact des antennes-relais

L’implantation de cette station terrestre a été validée en décembre par l’Autorité de régulation des communications électroniques (Arcep). Mais, visiblement, les acteurs locaux n’ont pas été consultés, ni même informés.

Le maire précise toutefois qu’il n’est pas “opposé au progrès” : le village a besoin de haut débit pour développer la télémédecine compte tenu du manque de médecin locaux par exemple, souligne-t-il. Mais l’édile dénonce le manque d’information de la part de la société d’Elon Musk.   

À LIRE AUSSI : Avant Elon Musk, ces trois projets ont connecté le cerveau humain

“Il s’agit quand même de cinq dômes électriques qui vont recevoir des ondes venant des satellites. Et des travaux gigantesques vont être menés en sous-sol. On est pourtant ici en zone humide, classée Natura 2000. Il faut absolument des études plus poussées. Que les autorités fassent leur boulot !“, s’insurge également François Dufour, conseiller Régional écologiste, à France 3 Régions.

Deux autres communes françaises ont été choisies par Starlink pour y installer des stations terrestres: Gravelines, dans le Nord, et Villenave-d’Ornon, en Gironde. Reste à voir si le projet d’Elon Musk y rencontrera le même accueil que dans le petit village normand.

Tags:

A lire aussi :

  • Bitcoin vs écologie : et si un Carbon coin sauvait le climat ?

    Découvrir

    Bitcoin vs écologie : et si un Carbon coin sauvait le climat ?

    Alors que l’impact écologique du Bitcoin fait débat, un auteur de SF développe l'idée d'une cryptomonnaie dédiée à la lutte contre le réchauffement : le Carbon Coin.
  • Derrière Bitcoin et Ethereum, ces cryptomonnaies au succès fou

    Découvrir

    Derrière Bitcoin et Ethereum, ces cryptomonnaies au succès fou

    Outre le Dogecoin, une monnaie virtuelle lancée au départ comme une blague mais dont le cours a explosé, il existe de nombreux cryptoactifs, parfois étonnants, dont certains flambent sur fond de fièvre blockchain.
  • Starship : Elon Musk dévoile le prototype de son vaisseau spatial

    Inventer

    Starship : Elon Musk dévoile le prototype de son vaisseau spatial

    Passer ses vacances de Noël sur Mars ou partir en week-end sur la Lune ? D’ici quelques années, le rêve pourrait devenir réalité – du moins c’est ce que promet Elon Musk…  à ceux qui pourront se payer le billet. Le serial entrepreneur a dévoilé le 28 septembre, dans une conférence retransmise en direct sur …