Inventer  > Ici, on vaccine au musée ou en musique !

Written by 12 h 45 min Inventer

Ici, on vaccine au musée ou en musique !

En Italie, on vaccine dans des musées, au milieu d’oeuvres d’art. En France aussi, de plus en plus de vaccinodromes accueillent des expositions éphémères ou des concerts ! Une façon de faire passer la piqure mais aussi de soutenir un secteur culturel sinistré par la pandémie.

Le 12/04/2021 par Alice Pouyat
A Naples, on peut se faire piquer sous le regard de la princesse Danae du Titien, au musée de Capodimonte. (Crédit : Wikimedia)
A Naples, on peut se faire piquer sous le regard de la princesse Danae du Titien, au musée de Capodimonte. (Crédit : Wikimedia)

Se faire vacciner, tout un art ! Du moins dans certains vaccinodromes : musique, théâtre, expositions… Pour mieux faire passer la piqure, de plus en plus de centres de santé proposent au public des prestations artistiques.

Ainsi, le Palais des sports de Rouen, le Kindarena, qui accueille depuis jeudi 8 avril 2021 un grand centre de vaccination, invite les artistes qui le souhaitent à y assurer des intermèdes musicaux sous forme de carte blanche ou de scène ouverte, apprend-on dans un communiqué. “Dans une démarche associant santé, culture et solidarité.”

À Epinay-sous-Sénart, dans l’Essonne, le maire a lui invité la semaine passée deux musiciens à jouer sur la scène de la Maison des Arts, transformée en centre de vaccination, rapporte Le Parisien.

À Arras dans le Pas-de-calais, c’est un piano qui a été installé dans le centre de vaccination de l’Artois Expo. Quatre pianistes s’y relaient pour détendre les plus stressés.

À lire aussi : Faut-il s’inquiéter de la mise en place d’un passeport sanitaire européen ?

L’art de la vaccination

En Italie, on vaccine tout aussi poétiquement. À Naples, au milieu des œuvres d’art de trois musées de la ville dont le magnifique Capodimonte, rapporte Euronews. À Milan dans le centre d’art contemporain Fabrica del Vapore.

À Rome, dans le tout nouveau Centre des congrès édifié par le starchitecte italien Massimiliano Fuksas. En Sicile, 300 églises de l’île se sont converties en centre de vaccination. Et à Venise, on vaccine sur un Vaporetto !

Insolite aussi au Royaume-Uni, c’est l’un des lieux de tournage de la série britannique Peaky Blinders qui s’est transformé en centre de santé, rapporte la BBC.

Pour l’heure en France, quelques musées éphémères commencent aussi à voir le jour dans des centres de vaccination, comme dans le département du Gers.

À Hirson dans l’Aisne, le centre de santé accueille également les œuvres d’une quinzaine d’artistes locaux. Une façon de soutenir la création locale, tout en offrant une respiration aux personnes vaccinées.

À quand désormais une vaccination au Mucem à Marseille ou au Louvre à Paris ? Qui sait, les plus jeunes, qui devront attendre encore un peu pour recevoir un vaccin anti-covid, auront peut-être une chance de se faire piquer à l’Opéra ou sous le regard de Mona Lisa !

Tags:

A lire aussi :