Partager  > ​Le méga projet Europacity déclaré d’utilité publique

Written by 14 h 02 min Partager

​Le méga projet Europacity déclaré d’utilité publique

Le 21/12/2018 par WeDemain

Les promoteurs du méga-complexe controversé parlent d’une étape extrêmement importante : le préfet du Val d’Oise a déclaré d’utilité publique (DUP) le projet d’aménagement du triangle de Gonesse où doivent être construits, sur 280 hectares agricoles, entre les aéroports Charles de Gaulle et du Bourget, un centre d’affaires et un très contesté complexe de commerces et de loisirs Europacity (Lire notre enquête dans le n°22 de la revue We Demain).

Ce projet à 3,1 milliards d’euros, piloté par une filiale du groupe Auchan et le conglomérat chinois Wanda serait, s’il se concrétisait, le plus grand investissement privé en France depuis Disneyland Paris en 1992.
       

“C’est une bonne nouvelle, mais ce n’est qu’une étape de la procédure”, a réagi David Lebon, directeur du développement d’Europacity.

   
La DUP va permettre à l’Établissement public foncier d’Ile de France d’acquérir les terrains nécessaires à la réalisation du projet. Mais les militants écologistes et des commerçants locaux ne désarment pas. Pour Bernard Loup, président du collectif d’opposants CPTG (Collectif pour le Triangle de Gonesse, qui défend un projet alternatif d’agriculture bio), le préfet “a signé la DUP [déclaration d’utilité publique] d’une ZAC [Zone d’Activités Commerciales] qui n’existe pas juridiquement”, puisqu’elle a été annulée par la justice. Un appel est en effet en cours.

Nicolas Hulot, alors ministre de la transition écologique, avait qualifié Europacity de “folie des grandeurs”. De multiples recours et procédures sont encore possibles et l’ouverture du méga complexe a déjà été repoussée de 2024 à 2027.

Tags:

A lire aussi :

  • Un ancien cadre de l’agro-industrie révèle la face cachée du bio

    Déchiffrer

    Un ancien cadre de l’agro-industrie révèle la face cachée du bio

    Faut-il faire confiance aux produits biologiques ? Fraudes, manque de contrôle, marges abusives… Dans son livre-enquête qui paraît ce mercredi en librairie, Christophe Brusset, ancien cadre de l'agro-industrie, révèle les dérives d’un secteur en pleine croissance.
  • Ce couple va créer la première “ferme papetière” française

    Découvrir

    Ce couple va créer la première “ferme papetière” française

    En France, seule une dizaine de papetiers fabriquent encore leur papier à la main. Parmi eux, Laurence et Bruno Pasdeloup, qui ont misé sur le recyclage de déchets agricoles. Le couple souhaite désormais ouvrir une "ferme papetière" pour produire sa propre matière première.
  • Pourquoi le contenu de votre assiette peut favoriser la propagation des épidémies

    Déchiffrer

    Pourquoi le contenu de votre assiette peut favoriser la propagation des épidémies

    Alors que la Covid-19 continue de faire des victimes dans le monde, un nouveau virus apparaît dans les élevages porcins en Chine : le G4, un dérivé de la grippe H1N1. Ces virus, qui se transmettent de l'animal à l'Homme, entrent dans la catégorie des zoonoses. Nos modes de production alimentaires basés sur l'élevage intensif ont une véritable responsabilité dans leur propagation.