Partager  > Pour décongestionner la capitale pakistanaise, ils lancent le Uber du tuk-tuk

Written by 13 h 57 min Partager

Pour décongestionner la capitale pakistanaise, ils lancent le Uber du tuk-tuk

La start-up Travely a développé une application qui permet aux habitants de réserver un pousse-pousse via leur portable. Un service qui se veut salutaire, dans une ville aux moyens de transports surpeuplés.

Le 16/10/2015 par WeDemain
La start-up Travely a développé une application qui permet aux habitants de réserver un pousse-pousse via leur portable. Un service qui se veut salutaire, dans une ville aux moyens de transports surpeuplés.
La start-up Travely a développé une application qui permet aux habitants de réserver un pousse-pousse via leur portable. Un service qui se veut salutaire, dans une ville aux moyens de transports surpeuplés.

Un groupe de jeunes entrepreneurs pakistanais a lancé avec succès une application de type Uber pour les rickshaws, ces tricycles motorisés pour passagers très populaires en Asie du sud, pour mettre fin à la pénurie de transports dans la ville de Lahore (est).

Dans la vibrionnante capitale culturelle du Pakistan, forte de près de 10 millions d’habitants, les taxis et locations de voitures sont chers et les cars et minibus publics souvent surpeuplés. Les rickshaws y sont donc très utilisés, mais plus difficiles à trouver tôt le matin ou la nuit, souligne Shahmir Khan, président de Travely, la société qui a développé l’application et lancé une version pilote du service dans deux quartiers cossus de la ville.

“Beaucoup de demandes”

La réponse du public y a été “massive”, explique à l’AFP le jeune entrepreneur de 25 ans. La société aurait ainsi reçu une centaine de demandes en trois jours seulement. “Nous recevons beaucoup de demandes, parfois même tard la nuit”, a-t-il ajouté.

Shahmir Khan et ses cinq associés ont eu cette idée après avoir travaillé au développement des applications mobiles de transport dans le cadre d’un programme d’aide aux jeunes ingénieurs du gouvernement de la province du Pendjab, dont Lahore est la capitale. “Nous avons ensuite eu l’idée de démarrer une application dédiée aux rickshaws car c’est le moyen de transport le plus pratique disponible à Lahore”, a-t-il ajouté.

La rédaction (avec AFP)

Tags:

A lire aussi :

  • En Chine, l’exploitation des terres rares rime avec pollution massive

    Déchiffrer

    En Chine, l’exploitation des terres rares rime avec pollution massive

    Nécessaires pour les nouvelles technologies, les terres rares utilisées par l'Union européenne proviennent à 98 % de Chine. Un pays où leur exploitation est source de forte pollution.
  • L’Asie du Sud-Est ne veut plus être la poubelle des Occidentaux

    Respirer

    L’Asie du Sud-Est ne veut plus être la poubelle des Occidentaux

    La Chine, puis la Malaisie, les Philippines, et maintenant l’Indonésie. Les pays d’Asie du Sud-Est refusent un à un d’être la poubelle de l’Occident, depuis que Pékin a mis fin à l’importation des déchets en janvier 2018. Résultat ? Des conteneurs transportant des milliers de tonnes de détritus à recycler sont renvoyés vers leurs pays …
  • Pour que l’Île-de-France ne devienne pas une autoroute, imitons l’Asie : développons le train !

    Debats-opinions

    Pour que l’Île-de-France ne devienne pas une autoroute, imitons l’Asie : développons le train !

    Il y a urgence à agir. Les métropoles deviennent des mégapoles de plus de 10 millions d’habitants. Elles ne cessent de croître en nombre : 10 en 1990, 43 en 2030 (sources ONU) et en taille : 37 millions d’habitants à Tokyo aujourd’hui, 85 millions à Lagos en 2100. Les mégapoles de demain seront aussi peuplées que les …