Ralentir  > Les chiffres affolants de la pêche au thon

Written by 17 h 17 min Ralentir • 2 Comments

Les chiffres affolants de la pêche au thon

Le 05/02/2019 par Pauline Vallée

Le thon, c’est bon, mais on en consomme trop. Ce produit de la mer, le plus consommé au monde, se retrouve dans les placards de presque chaque ménage français. Pour son nouvel épisode, le magazine Cash Investigation prend la mer pour enquêter sur ce juteux business. Optimisation fiscale, contournement des quotas et destruction de l’activité locale… les reportages dévoilent l’impact écologique désastreux de la pêche industrielle, qui “récolte” du poisson plus qu’elle n’en chasse.
 

Sur le banc des accusés, la technique de pêche par Dispositif de Concentration de Poisson (DCP) est tenue responsable de la mortalité élevée des spécimens juvéniles, qui ne se sont pas encore reproduits, et de la destruction de la flore marine. Requins, tortues et autres espèces de poissons meurent en masse après avoir été piégés dans les filets des thoniers. 

En tant que consommateur, mieux vaut donc privilégier le poisson pêché à la ligne ou par senne , deux méthodes plus douces et respectueuses de l’environnement. L’association Greenpeace a également publié en 2017 son classement des marques les plus durables pour le thon en boîte .

Enfin, comme nous vous le rappelions dans cet article , diversifier le poisson dans les assiettes permet de réduire la surpêche de certaines espèces (thon, cabillaud, dorade). 
 

  • “Pêche industrielle : gros poissons en eaux troubles”, une enquête à découvrir ce soir à 21h sur France 2.

Tags:

A lire aussi :