Ralentir  > Le WWF lance une appli pour consommer plus responsable

Written by 17 h 47 min Ralentir

Le WWF lance une appli pour consommer plus responsable

Le 14/11/2018 par Louise Bugier

Éteindre la lumière en sortant d’une pièce, couper l’eau du robinet quand on se lave les dents… Depuis quelques années, de nombreux éco-gestes sont entrées dans le quotidien des Français. Pour aller plus loin, il y a WAG : We Act for Good, littéralement “Nous agissons pour le bien“, mais aussi “Nous agissons pour de bon“. Une application qui donne les clés pour manger, se déplacer, consommer et vivre de façon plus écologique et responsable.

“Une arme de transition massive”

WAG rend simple ce qui est souvent vu comme compliqué“, avance Pascal Canfin, directeur général du WWF France, “c’est une arme de transition massive“. Consommer 100% local, trier sans se tromper, marcher au lieu de prendre la voiture ou encore produire sa propre électricité… autant de défis qui vous attendent avec WAG. 500 challenges très variés qui balayent d’un revers de main le fameux “je ne sais pas par où commencer” et offrent des solutions concrètes, à essayer au jour le jour.
 
Pour chaque défi complété, l’application félicite l’utilisateur et lui fait gagner des points, passer des niveaux : “avec cet aspect ludique, on va attirer les jeunes“, affirme Pascal Canfin.

L’autre fonctionnalité principale de WAG, c’est sa carte interactive, qui fonctionne par géolocalisation. Vous ne savez pas où acheter bio ? Où dîner végétarien ? Où vous habiller écolo ? La carte indique des commerces, répertoriés par les “Wagueurs” (les utilisateurs de WAG) et qui correspondent à vos besoins.

Fédérer les citoyens

À travers les défis et la carte, WAG espère changer les comportements individuels mais a surtout l’ambition de “créer une communauté mondiale pour mobiliser les pouvoirs publics“, explique Pascal Canfin, qui fut également ministre chargé du développement sous François Hollande.

Lancée lundi, l’application recense déjà 55 000 utilisateurs, mais WAG rêve grand : “on vise rapidement le million de Wagueurs “, poursuit Pascal Canfin. Dans l’application, les usagers peuvent proposer un article ou une recette à la communauté WAG, ou encore organiser des évènements comme des cours de bricolage ou de cuisine végétarienne. Des fonctionnalités sur lesquelles WAG mise pour fédérer une communauté. “Si on est visible, on a du pouvoir“, martèle Pascal Demurger, directeur général de la MAIF, l’un des principaux financeurs du projet avec La Poste et l’ADEME.
 
Et pour répondre à la contrainte des Wagueurs à petits budgets, souvent écartés d’office des achats bios et responsables, l’application promet une rubrique bons plans pour 2019. De toutes façons, pour s’inscrire sur WAG, pas besoin de payer mais il vous faudra quand même entrer votre adresse mail, que le WWF jure ne jamais monétiser.

Une initiative qui n’est pas sans rappeler plusieurs sites et applications déjà existants : 90 jours, Ça commence par moi, YesWeGreen, Transiscope ou encore Près de chez nous. Mais après tout chaque geste compte pour l’environnement !

Tags:

A lire aussi :