Respirer

La plus grande usine de recyclage de plastique au monde va voir le jour en Normandie

Elle sera opérationnelle en 2025. L’entreprise américaine Eastman va implanter la plus grande usine du monde de recyclage de plastique en Normandie. Elle sera installée à Port-Jérôme-sur-Seine, une commune de Seine-Maritime située non loin du Havre. Après plusieurs mois de tractations avec la région Normandie, la firme du Tennessee a annoncé ce mercredi 30 mars avoir jeté son dévolu sur cette petite ville d’un peu moins de 10 000 habitants. Une commune stratégiquement placée à 40 km du Havre, en bord de Seine.

« Ce sera la plus grande usine de recyclage moléculaire de matière-à-matière au monde », s’est réjoui Marc Costa, PDG d’Eastman dans un communiqué. Pour faire sortir de terre cette usine XXL, Eastman va investir quelque 850 millions d’euros. Hormis la gigafactory de batteries électriques du chinois Envision (qui verra le jour à Douai en 2024 pour un investissement de 2 milliards d’euros), cette usine de recyclage de plastique est le plus important investissement étranger en France sur ces 30 dernières années.

https://twitter.com/Herve_Morin/status/1509083139880144899?ref_src=twsrc%5Etfw

160 000 tonnes de déchets plastiques recyclés par an

Une fois en activité, l’usine Eastman de Port-Jérôme-sur-Seine permettra de « recycler environ 160 000 tonnes de déchets polyesters difficilement recyclables par an », indique la firme américaine. La création de cette usine de recyclage de plastique devraient générer « 350 emplois directs et 1500 emplois indirects ». Ces derniers seront notamment créés dans les secteurs du recyclage, de l’énergie et des infrastructures.

La technologie de recyclage moléculaire de matière-à-matière mise au point par Eastman se nomme polyester renewal technology (PRT), renouvellement du polyester. Complémentaire au recyclage mécanique, cette technique offre une véritable circularité pour les déchets plastiques difficiles à recycler. Des déchets qui restent dans une économie linéaire aujourd’hui. Cela concerne le PET dégradé ou coloré ou encore des textiles. Autant de matériaux qui sont le plus souvent incinérés faute de savoir comment les traiter.

Recyclage de plastique : l’usine fonctionnera aux énergies renouvelables

Cette technologie permet de recycler 93 % des matériaux ainsi récupérer. Le plastique à recycler sera trié et polymérisé sur place puis un nouveau PET recyclé sera produit. En ayant ces trois étapes réunies au même endroit, Eastman compte réduire les coûts de production. L’entreprise « s’attend à ce que ces gains d’efficacité réduisent les coûts des produits finis avec des matériaux recyclés, permettant aux consommateurs de faire des choix plus durables sans coûts significativement plus élevés ».

En outre, la compagnie de recyclage indique qu’elle compte réduire jusqu’à 80 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux méthodes traditionnelles. En effet, Eastman va s’appuyer sur différentes sources d’énergie renouvelables disponibles en Normandie pour limiter son impact environnemental.

A noter que des clients prestigieux ont d’ores et déjà signé des lettres d’intention. Il s’engagent à se fournir pendant plusieurs années en PET recyclé auprès de cette usine lorsqu’elle entrera en activité. Eastman cite LVMH Beauté, The Estée Lauder Companies, Clarins, Procter & Gamble, L’Oréal ou encore Danone.

Recent Posts

  • Découvrir

TerraNeon, l’IA capable de prédire l’impact de nos décisions sur la planète

Quelles conséquences environnementales, économiques et sociales aura une décision ? Une intelligence artificielle, TerraNeon, a été…

22 heures ago
  • Découvrir

Deux siècles de climat de la France en 330 millions de données

Le site Keraunos a compilé les données d'observations météorologiques collectées par 12 079 stations depuis…

2 jours ago
  • Découvrir

Les déchets numériques ont bondi de 30 % en 12 ans, selon l’ONU

Entre 2010 et 2022, l'impact écologique de nos vies numériques est en nette hausse ,selon…

3 jours ago
  • Respirer

Slow tourisme en Italie : trouver refuges en Vallée d’Aoste

Et si, cet été, on prenait un peu de hauteur pour quelques jours de randonnée…

4 jours ago
  • Partager

Qualité de l’eau de la Seine : les tests de Surfrider Foundation inquiètent

L'ONG Surfrider Foundation teste régulièrement la qualité de l'eau de la Seine à Paris. À…

4 jours ago
  • Inventer

À Oman, des bus propulsés par du biodiesel à base de graines de dattes

L'Université Sultan Qaboos explore le transport durable en transformant un déchet agricole abondant en carburant…

5 jours ago