Newsletter
Collaboratif

À Montreuil, un fab lab circulaire dans une « usine verticale »

Rédigé le 4 Février 2014 | Lu 6608 fois


Réutiliser les nombreuses chutes issues de la production industrielle pour concevoir et assembler de nouveaux objets. C'est le pari de l'« Ecodesign Lab » qui a ouvert ses portes à Montreuil, sur le toit de l'usine Mozinor.


50 entreprises produisent chaque année 30000 m3 de déchets valorisable dans l'usine
50 entreprises produisent chaque année 30000 m3 de déchets valorisable dans l'usine
Plastique, bois ou plexiglas… Chaque année, pas moins de 3 000 tonnes de déchets sont générées par l’immense usine Mozinor à Montreuil, en Seine-Saint-Denis. C’est pour valoriser cette grande quantité de chutes qu’un nouveau fab lab y a ouvert ses portes hier.
 
Ecodesignlab
 
Baptisé Ecodesign Lab, il sera tourné vers la production de meubles et d’objets à partir des matériaux rejetés par les 50 entreprises installées sur le site. « Tout l’enjeu est de combiner des chutes périodiques et aléatoires avec les logiques de la fabrication en série », explique Philippe Schiesser, directeur d’un bureau d’étude dédié à l’éco-conception à l’initiative du projet. « Pour cela, les designers occuperont une place centrale pour concevoir les mini-séries d’objets qui seront fabriquées par le lab ».

À l'intérieur du lab : scies, fraiseuses, découpeuses, imprimante 3D...
À l'intérieur du lab : scies, fraiseuses, découpeuses, imprimante 3D...
A côté des traditionnelles scies et perceuses, on trouve dans l’Ecodesign Lab fraiseuse numérique et découpeuse laser. Une imprimante 3D permet également de fabriquer des pièces sur mesure. Parmi les prototypes déjà réalisés : une chaise associant chutes de matériaux et pièces en plastique biosourcé imprimées en 3D et un établi fabriqué sans générer aucun déchet.

L'usine sur l'usine

Le lab est installé sur le toit de l’usine verticale Mozinor, du haut duquel on peut en prime admirer toute l’Île-de-France. Construite dans les années 1970, cette « usine verticale » ambitionnait de réindustrialiser Montreuil en empilant les unités de production les unes sur les autres au lieu de les étaler sur le territoire. Après une période de déclin, durant laquelle le toit accueille des raves parties qui marqueront l'histoire du mouvement techno, le lieu trouve un second souffle. Les entreprises refluent de la capitale pour investir ses vastes locaux. Soutenu par la région, le fablab ambitionne à terme de transformer Mozinor en usine 2.0 ou chacun pourra venir concevoir et fabriquer des objets en profitant des matériaux et machines à portée de main. De quoi faire renaître le rêve avorté de cette cité industrielle à l'architecture démesurée.

Retrouvez l'Ecodesign Lab et d'autres lieux innovants dans « Montreuil, le Brooklyn français » (We Demain n°6)

Vue de Mozinor © Aurelien Daily
Vue de Mozinor © Aurelien Daily


Côme Bastin
Journaliste chez We Demain En savoir plus sur cet auteur


À lire dans la même rubrique :
< >

Ne manquez aucune info We Demain, INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Entrez dans We Demain n° 8 !



@WeDemain Tweets
WE DEMAIN : Antoine Lannuzel, rédac chef adjoint de #wedemain était hier sur @bfmbusiness pour présenter notre nouveau numéro ! http://t.co/nBy3iMUdOZ
Vendredi 24 Octobre - 16:38
WE DEMAIN : @mamzellesourire Merci ! :)
Vendredi 24 Octobre - 12:47
WE DEMAIN : L'association @respireasso organise un cycle de conférences sur la qualité de l'air ! http://t.co/Zi5rTrm1Df http://t.co/BW2YGfZ5fD
Vendredi 24 Octobre - 12:24
WE DEMAIN : TOUT VA BIEN : la France à l'avant garde de la révolution médicale http://t.co/0rFqRStDy6 http://t.co/RbRCVa6isK
Vendredi 24 Octobre - 10:32
WE DEMAIN : «Un degré Celsius supplémentaire, cela signifie une hausse de 20% des conflits en Afrique» http://t.co/IrPbOzuKCX
Vendredi 24 Octobre - 07:50