D'ici 15 ans, une voiture neuve sur trois pourrait être électrique ou hybride

I Publié le 7 Octobre 2015

Selon une étude publiée le 6 octobre, ces véhicules pourraient représenter entre 20 et 30 % du marché européen des voitures neuves à l'horizon 2030.


(Crédit : Wikipedia)
(Crédit : Wikipedia)
En Europe, la part du transport dans les émissions de gaz à effet de serre s'élève à 21 %... et les prévisions d’émissions sont à la hausse.

Dans ce contexte, les constructeurs se lancent massivement dans l’électrification de leurs véhicules et les consommateurs sont de plus en plus demandeurs de modèle économes en carburant.

Selon une étude baptisée Scénarios pour l'électrification du transport, coordonnée par l'institut IFP Energies nouvelles (IFPEN), la part des voitures électriques et hybrides sur le marché automobile européen devrait considérablement augmenter d'ici 15 ans.

Entre 20 % et 30 % du marché européen

À ce jour, la part des voitures électriques dans les ventes de voitures neuves est inférieure à 1 % dans l'UE et celle des hybrides s'établissait à moins de 2 % en 2013, selon l'AFP.

Mais l'étude conclut que "la part des véhicules électrifiés pourrait atteindre jusqu'à 30 % du marché automobile européen dans le scénario le plus optimiste, et 20 % dans le scénario le plus réaliste" d'ici 2030. Dans ce dernier cas, les hybrides rechargeables détiendraient 10 % du marché et les voitures purement électriques 10 %, selon la même source.

Avec près de 15 000 voitures particulières et utilitaires électriques immatriculées cette année en France, le marché des véhicules électriques a progressé de 48 % par rapport à 2014. Les véhicules hybrides représentent, quant à eux, 3,1 % des ventes de voitures neuves depuis le début 2015 selon l'AFP.

Les aides plus efficaces que les taxes

Si les aides gouvernementales à l'achat d'un véhicule électrique diffèrent nettement selon les pays, le rapport affirme que les programmes de mise à la casse et les aides à l'achat de véhicules électrifiés sont plus efficaces que les actions sur les taxes de carburants pour développer la mobilité électrique.

Juliette Bise (avec AFP)


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE