Rss
 
Tech-Sciences

Les dauphins s'appellent par leur prénom... et deviennent des personnes en Inde

Rédigé le 29 Juillet 2013 | Lu 4190 fois


C'est maintenant prouvé : les dauphins communiquent entre eux en s’appelant par leur prénom. Cette découverte qui remet une nouvelle fois en cause la frontière entre l'homme et l'animal, vient de s'accompagner, en Inde, de l'octroi du statut de personne à ces mammifères.


Les dauphins s'appellent par leur prénom... et deviennent des personnes en Inde
Posséder un prénom n’est plus l’apanage de notre espèce ! Une étude de l’université écossaise de St. Andrews vient de montrer que les grands dauphins sauvages utilisent un sifflement pour communiquer qui leur est propre. Mieux, ils sont capables d’apprendre et d’imiter le sifflement d’un autre dauphin, pour l’appeler par son prénom à une très grande distance.
 
« Il s'agit de la première preuve réelle de l'existence de noms et d'appellations dans le royaume animal », estime Stephanie King, principale auteure des travaux, qui appuie ses dires sur un protocole scientifique solide. Elle a enregistré les sifflements de chaque dauphin d’un groupe et les a retransmis en profondeur les uns après les autres en les déformant très légèrement. Chaque dauphin a réagi à l’appel de son prénom, et à celui-ci uniquement.

Les dauphins s'appellent par leur prénom... et deviennent des personnes en Inde
Personne non-humaine
 
Cette nouvelle découverte réactive le débat sur l’intelligence des dauphins. Question hautement stratégique, à tel point que, dès 1967, l’US Navy décida de classer secret défense une étude visant à traduire les consonnes et voyelles humaines en séquences sifflées et transmises sous l’eau au dauphin. Aujourd’hui, certains chercheurs comme Kenneth Levasseur n’hésitent pas à affirmer qu’il est possible de communiquer avec nos amis cétacés. Pour ce dernier, il serait même « très probable que le cerveau des dauphins fonctionne si rapidement que les hommes leur paraissent attardés ».

Voilà qui soulève de nouveau la question de la frontière entre l'homme et l'animal. À tel point que l’Inde vient récemment de leur accorder le statut juridique de « personne non-humaine ». Conséquence directe : l’interdiction totale pour toute personne, organisation ou gouvernement de capturer ou exploiter les dauphins à des fins commerciales ou récréatives. Une victoire pour les défenseurs du droit des animaux, à l'image de l'Association américaine pour le progrés scientifique, pour qui les cétacés « disposent de la conscience d'eux mêmes, de sociétes, de cultures et de personnalités distinctes ».


[Vidéo : un requin demande de l'aide à un plongeur]


A lire aussi sur Wedemain.fr :

L'Homme a de l'empathie pour les robots !

Côme Bastin
Journaliste chez We Demain En savoir plus sur cet auteur


À lire dans la même rubrique :
< >

Inscription à la newsletter

Entrez dans We Demain n° 7 !




@WeDemain Tweets
Thierry Taboy : Je fais rarement de la pub mais @WeDemain est l'un des meilleurs mags du moment. Bonne continuation. http://t.co/BMk0Fw8bIv
Jeudi 3 Juillet - 17:58
Patricia Coignard : #FF @WeDemain pour toutes ses sources d'#inspirations #durables !
Vendredi 27 Juin - 09:32
ChaireEEE : Working today with the Fabulous @WeDemain team about an incredible seminar for EVERY @ESCPeurope grande Ecole student http://t.co/9xvWv391Sx
Mardi 24 Juin - 11:26
Eric Morain ن : Lisez l'excellent numéro 7 de @WeDemain . Aperçus ici : http://t.co/A8iOjX2l0i
Mardi 24 Juin - 11:18