Un tiers de l'électricité allemande provient désormais des énergies renouvelables

Par I Publié le 4 Novembre 2015

Pour sortir du nucléaire d'ici à 2022, le pays mise sur les énergies vertes. Un chantier ambitieux, qui devrait voir le vent, le soleil et autres énergies renouvelables représenter 50 % de la consommation allemande en 2030.


Les énergies renouvelables devraient être cette année à l'origine d'un tiers de l'électricité consommée en Allemagne, selon des prévisions de la fédération de l'énergie BDEW rendues publiques mardi 3 novembre. Un niveau encore jamais atteint dans ce pays.

"Les énergies renouvelables vont, selon nos prévisions, couvrir environ 33 % de la consommation brute d'électricité en Allemagne", représentant quelque 193 milliards de kWh générés par le soleil, le vent ou d'autres sources d'énergie renouvelable, indiquent dans un communiqué la fédération BDEW et le centre de recherche sur l'énergie solaire et l'hydrogène du Bade-Wurtemberg (ZSW).

Le pays est ainsi à une encâblure de l'objectif qu'il s'est fixé pour 2020 (35 %). À l'horizon 2030, la part des énergies renouvelables doit passer à 50 %, pour ensuite atteindre 80 % en 2050. En 2014, la part des énergies renouvelables dans la consommation d'électricité, était, avec 161 milliards de kWh, d'environ 27 %. Cette forte progression sur un an est essentiellement due à l'éolien et au solaire. Fin octobre, la production de l'éolien, avec 63 milliards de kWh, était déjà supérieure de 47 % par rapport à la même période de l'an dernier.

Sortie complète du nucléaire prévue en 2022

De son côté, malgré un tassement des nouvelles installations en raison d'une diminution des avantages fiscaux, le solaire a fourni autant d'électricité sur les dix premiers mois de 2015 que sur l'ensemble de l'année 2014, soit 35 milliards kWh.

"Les énergies renouvelables gagnent encore en importance dans la production d'électricité allemande. Parallèlement, la pression s'accroît en vue de l'intégration de ces énergies au système global de génération d'électricité", a estimé Hildegard Müller, à la direction de la BDEW, réclamant une accélération de la mise en place des "structures nécessaires" pour utiliser ce courant fourni par les énergies renouvelables.

L'Allemagne a décidé de complètement sortir du nucléaire d'ici à 2022, les énergies renouvelables étant censées prendre le relais. Ceci ne s'avère toutefois pas sans problèmes, notamment en ce qui concerne l'acheminement de l'électricité éolienne, générée pour beaucoup dans le nord du pays, dans les grands centres industriels et de population du sud.

(avec AFP)


Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE