100% ado  > WE DEMAIN et Bayard Presse lancent le prix de l’éco-délégué de l’année

Written by 18 h 32 min 100% ado, Découvrir • One Comment

WE DEMAIN et Bayard Presse lancent le prix de l’éco-délégué de l’année

WE DEMAIN avec le ministère de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports, ainsi qu’Okapi et Phosphore, lancent la première édition du prix de l’action éco-déléguée de l’année. Une manière de récompenser les projets les plus inspirants des collégiens et lycéens en faveur du développement durable.

Le 15/12/2020 par WeDemain
prix éco-délégué
Crédit : Dume
Crédit : Dume

Pour récompenser les projets les plus inspirants et les plus étonnants des collégiens et lycéens en faveur du développement durable, WE DEMAIN avec le ministère de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports, ainsi qu’Okapi et Phosphore, lancent la première édition du prix de l’action éco-déléguée de l’année. 

Depuis la rentrée 2020, avoir des éco-délégués est obligatoire dans chaque classe des collèges et des lycées. À eux de transformer leur établissement, réduire les déchets à la cantine, organiser des vide-greniers pour échanger des vêtements, planter des légumes dans la cour de récré… En emportant l’adhésion de tous.

À lire aussi : 50 héros pour la planète à la Une de WE DEMAIN 100 % ado

Pour participer à notre concours et emporter le prix de l’action éco-déléguée de l’année, c’est simple.

  • Envoyer avant avril 2021 une vidéo d’une minute maximum sur une action mise en place par les éco-délégués dans ton établissement en expliquant la démarche suivie pour réaliser ce projet. La production doit être enregistrée sur une clé USB et envoyée au comité de pilotage académique de l’éducation au développement durable (tes enseignants et chefs d’établissement connaissent son adresse !).
  • Les thèmes abordés dans cette vidéo peuvent être l’amélioration de la biodiversité et de l’impact énergétique, les gestes éco-responsables ou la lutte contre le gaspillage alimentaire.

L’action éco-déléguée présentée doit :

  • être une démarche inscrite dans le cadre des critères fixés par les circulaires du 27 août 2020 pilotée par des éco-délégués,
  • présenter une méthode d’action collective au sein de l’établissement,
  • présenter un choix thématique qui croise au moins deux thématiques, voire plusieurs (biodiversité et lutte contre le gaspillage alimentaire, lutte contre le changement climatique et solidarité, etc),
  • être en association avec des partenaires extérieurs.

Chaque académie va choisir les lauréats en mai 2021

Les vidéos gagnantes seront diffusées sur les sites académiques consacrés à l’éducation au développement durable et les productions lauréates sur le site du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports.

Une finale nationale se tiendra ensuite pour désigner les projets les plus étonnants et les plus inspirants. Nos journalistes feront aussi des reportages sur votre action éco-déléguée pour la partager avec tous les lecteurs.

Les lauréats gagneront des abonnements aux magazines de WE DEMAIN 100% Ado, à Okapi et à Phosphore. Ils auront la possibilité de rencontrer le ministre de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports et des personnalités autour de l’éducation au développement durable le 5 juin 2021.

Retrouvez le règlement complet ICI

Tags:

A lire aussi :

  • Il va se rendre à la COP26 en vélo et en voilier

    Ralentir

    Il va se rendre à la COP26 en vélo et en voilier

    Pour limiter son empreinte carbone et sensibiliser au voyage responsable, Benjamin de Molliens, à l’initiative de #NettoieTonKm, va se rendre à la COP26 de Glasgow en vélo et en voilier. Il y animera notamment des Fresques pour le climat.
  • La Banque postale va sortir des énergies fossiles, une première

    Ralentir

    La Banque postale va sortir des énergies fossiles, une première

    Le 14 octobre, la filiale du Groupe La Poste s’est engagée à sortir du gaz, du pétrole et du charbon d’ici à 2030. Une première pour une banque en Europe.
  • Désobéissants et fiers de l’être

    Découvrir

    Désobéissants et fiers de l’être

    Restaurateurs, directeurs de théâtre rebelles, élus refusant l’application de directives gouvernementales… Avec la crise sanitaire, le verbe désobéir s’est installé dans notre quotidien. Une désobéissance civile prônée et organisée par les militants pour le climat, contre la pauvreté ou l’exclusion des migrants. Mais aussi les enseignants et les réfractaires au tout-numérique.