Business au vert - Bpifrance

Groupe Vallée : « Faire entrer l’économie circulaire dans le secteur du bâtiment »

Fondé en 1947, le groupe Vallée est situé au Mans, dans le département de la Sarthe (Pays de Loire). Spécialisée dans le bâtiment, la société se positionne comme un acteur majeur du marché des travaux de finition en France. Rachetée en 1984 par Henri Legarda, ce dernier n’aura de cesse de développer l’activité, qui est passée de 4,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 1983 à 103 millions d’euros en 2022. Parallèlement, les équipes ont grandi, d’une cinquantaine d’employés lors du rachat à environ 600 personnes aujourd’hui, répartis sur neuf entités à travers le territoire.

Une croissance qui est passée par la diversification des activités. L’entreprise reste spécialisée principalement dans les travaux de finition dans le bâtiment mais a aussi développé une expertise dans les travaux de rénovation et d’aménagement intérieur. Elle fournit et installe des solutions de revêtement de sols et de murs pour les bâtiments résidentiels, commerciaux et industriels. « Aujourd’hui, notre groupe compte trois grands pôles d’activité : le bâtiment, la rénovation énergétique et la dépollution, explique Angélique Legarda, directrice RSE, communication et marketing du Groupe Vallée. Et nous développons depuis plusieurs années une stratégie d’économie circulaire. »

Le secteur du bâtiment face au défi de la transition écologique

Actuellement, selon le ministère de l’Écologie, le secteur du bâtiment représente 43 % des consommations énergétiques annuelles françaises et il génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) français. Bien conscient de la situation, le groupe Vallée a décidé de prendre le problème à bras le corps et d’adopter des pratiques durables pour minimiser son impact environnemental.

Le Groupe Vallée trie ses déchets par le biais de bennes de recyclage. Crédit : DR.

« Nous avons défini nos engagements RSE en 2019 suite à la demande d’un de nos clients, Danone, qui nous les demandait pour répondre à un appel d’offres, souligne Angélique Legarda. Ils nous ont demandé de présenter un plan d’action qui comprenait la compensation en carbone du chantier. Depuis le 4 janvier 2022, le Groupe Vallée a donc inscrit sa raison d’être dans son objet social : ‘Être un acteur économiquement responsable, au service du développement durable et des générations futures’. » Une démarche devenue incontournable car de plus en plus de clients prennent en compte cet engagement lors des appels d’offres. Et un engagement récompensé par la certification Ecovadis Argent en 2022, reflet de la qualité du système de gestion de la RSE de l’entreprise.

Achats responsables, sobriété sur les chantiers, engagement des salariés…

Depuis plusieurs années maintenant, le groupe Vallée est donc pleinement engagé à limiter son empreinte écologique dans ses différentes activités. « Les achats responsables deviennent de plus en plus importants dans notre bilan, de même le réemploi des matériaux non utilisés. Nous voudrions aller encore plus loin mais nous sommes encore limités par le nombre d’acteurs dans cette filière mais nos fournisseurs sont de plus en plus sensibles à nos demandes », reconnaît la directrice RSE. Et cela a un vrai poids : désormais, la prise en compte des enjeux de développement durable pèse pour plus 10 % de la note finale lors des appels d’offres.

Depuis 5 ans, les salariés ont aussi été sensibilisés aux éco-gestes pour utiliser moins d’eau et d’énergie sur les chantiers, faire le tri des déchets, mettre de côté les matériaux éligibles au réemploi. Des démarches accompagnées par des terrains mis en éco-pâturages, l’installation de ruches, etc. Un vrai travail d’évangélisation qui a fini par porter ses fruits.

Des moutons en éco-pâturage sur un terrain du groupe Vallée. Crédit : DR.

« Nos collaborateurs comprennent totalement l’intérêt de notre démarche. Y compris sur nos différents sièges, nous sommes particulièrement soucieux d’appliquer une sobriété énergétique. Et nous avons réalisé en 2021 un diagnostic Eco-Flux avec Bpifrance. Cela s’est particulièrement bien goupillé avec la hausse des prix de l’énergie en 2022 car, quand les tarifs ont explosé, nous avions déjà mis en place 42 des 50 points soulignés par le diagnostic. Cela a permis d’être relativement à l’abri de cette inflation », pointe Angélique Legarda.

Engagé avec Bpifrance depuis les années 80

Depuis le rachat en 1984, le groupe Vallée est accompagné par Bpifrance. « Bpifrance était présent pour garantir l’emprunt lors du rachat et est encore très présente aujourd’hui pour accompagner notre croissance et le développement de nos activités », résume la directrice RSE. En outre, la société a prévu de réaliser dans le courant 2023 un diagnostic Decarbon’Action et se tourne régulièrement vers la Communauté du Coq Vert de Bpifrance pour échanger avec d’autres entrepreneurs. 

« Les liens avec les fournisseurs sont aussi extrêmement importants pour faire avancer les choses. Nous menons avec eux un gros travail sur le sujet des chartes éthiques lors de l’achat et de la vente des matériaux. Il y a beaucoup de contraintes mais cela change très vite depuis 18 mois. C’est appréciable de voir ce progrès au regard de notre implication pour faire bouger les choses », conclut Angélique Legarda.

Une réalisation du Groupe Vallée. Crédit : DR

Recent Posts

  • Découvrir

Picture Organic Clothing : la marque outdoor française anticipe le réchauffement climatique

Née à Clermont-Ferrand en 2008, Picture Organic Clothing a voulu, dès ses débuts, faire rimer…

5 heures ago
  • Découvrir

L’ère du ‘slop’ a sonné : quand l’IA de mauvaise qualité envahit nos vies

Découvrez comment le terme "slop" décrit désormais le contenu de mauvaise qualité généré par l'IA,…

1 jour ago
  • Inventer

10 start-up françaises qui s’attaquent aux grandes problématiques environnementales

La troisième promotion de l'Environmental Startup Accelerator de Microsoft a sélectionné 10 start-up prometteuses dans…

1 jour ago
  • Découvrir

Essentia : Moët & Chandon prépare l’avenir avec son conservatoire des cépages

Véritable sanctuaire de la diversité des cépages champenois, Essentia a été inauguré par Moët &…

2 jours ago
  • Ralentir

Green Shift Festival : au carrefour des imaginaires, la culture et l’art comme planche de salut

Pendant trois jours, le Green Shift Festival a célébré l'imaginaire écoresponsable à travers des discussions,…

2 jours ago
  • Non classé

Ces migrations géantes qui se produisent en secret (ce n’est pas ce que vous croyez)

La plus grande migration sur Terre se déroule chaque nuit dans les océans. Découvrez comment…

3 jours ago