Déchiffrer  > Damien Carême : “Après l’épidémie, nous ne pourrons plus faire un Paris-Lyon en avion”

Written by 14 h 29 min Déchiffrer, PODCASTS

Damien Carême : “Après l’épidémie, nous ne pourrons plus faire un Paris-Lyon en avion”

Et si nous profitions de la crise du COVID-19 pour réinventer demain ? Dans ce 4e épisode de notre podcast “Les Jours d’Après”, le député européen (EELV) Damien Carême exhorte croire aux utopies, à construire un tout autre modèle de société, plus écologique et solidaire.

Le 27/04/2020 par Alice Pouyat
Damien Carême appelle à une révolution écologique et sociale pour sortir de la crise du coronavirus. (Crédit : EP _ Mathieu Cugnot)
Damien Carême appelle à une révolution écologique et sociale pour sortir de la crise du coronavirus. (Crédit : EP _ Mathieu Cugnot)
Damien Carême appelle à une révolution écologique et sociale pour sortir de la crise du coronavirus. (Crédit : EP _ Mathieu Cugnot)

Abonnez-vous à ce podcast sur AppleSpotifyDeezer

“Mutons nos modes de vie ! Osons croire en ce qui pouvait passer pour des utopies avant la pandémie”, exhorte Damien Carême. Connu pour la révolution écologique et sociale engagée à Grande-Synthe (Nord) dont il a été maire pendant dix-huit ans, le député européen (EELV) assure que changer de modèle de société est possible, “quoiqu’on nous dise”.

Il appelle à s’inspirer des membres du Conseil national de la Résistance, qui n’ont pas attendu la fin de la Seconde Guerre mondiale pour imaginer “des lendemains heureux”.

Bien sûr, reconnaît-il, sortir “du cycle infernal” actuel ne sera pas simple. “Nous devons accepter que cela remette en cause beaucoup de nos réflexes de consommateurs happés par les fausses belles promesses de l’utralibéralisme.”

Demain, propose-t-il, chacun devra avoir un compteur carbone qui le suivra toute la vie, prendre le train plutôt que l’avion pour faire un Paris-Lyon, oublier la voiture pour les voyage individuels. Il faudra “créer des territoires nourriciers, consommer moins (…) interdire l’obsolescence programmée, intégrer dans les prix les externalités négatives, créer une école émancipatrice”.

Ou encore supprimer le PIB et “mettre en place un indicateur qui ne tienne compte que des niveaux de culture, de santé, de présence des services publics ou du développement naturel…”

Ecouter aussi :
François Taddei : “Pour vaincre les crises du XXIe siècle, apprenons dès l’école à collaborer”
Isabelle Autissier : “L’État doit soutenir en priorité les entreprises éco-responsables”
Et retrouvez ici tous les épisodes du podcast
 

LE PODCAST – LES JOURS D’APRÈS

“Le jour d’après ne sera pas un retour au jour d’avant”, a dit Emmanuel Macron.

We Demain l’a pris au mot. À des personnalités de tous horizons, nous avons posé cette question : “quelles solutions proposez-vous pour que les jours d’après soient meilleurs que les jours d’avant ?”

Scientifiques, responsables politiques, artistes… nous ont confié leur réponse, enregistrée depuis leur lieu de confinement.

Une série réalisée avec Les Artisans du Podcast

Tags:

A lire aussi :

Close