Déchiffrer  > Dépendance aux énergies fossiles : le “Green Deal” de l’Europe suffira-t-il ?

Written by 21 h 21 min Déchiffrer, Planete

Dépendance aux énergies fossiles : le “Green Deal” de l’Europe suffira-t-il ?

Avec la guerre en Ukraine, la dépendance européenne aux énergies fossiles est devenue encore plus problématique qu’elle ne l’était déjà. Avec 2050 en ligne de mire, un documentaire diffusé sur Arte s’interroge sur cette problématique épineuse.

Le 30/05/2022 par Florence Santrot
énergies fossiles
Notre forte dépendance aux énergies fossiles, mise en lumière par la guerre en Ukraine, ne pose pas seulement des problèmes d’ordre économique et géopolitique mais aussi écologique. Photo : Arte.
Notre forte dépendance aux énergies fossiles, mise en lumière par la guerre en Ukraine, ne pose pas seulement des problèmes d’ordre économique et géopolitique mais aussi écologique. Photo : Arte.

La question climatique est sans conteste le plus grand défi auquel l’Europe doit faire face depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour mieux l’appréhender, Arte diffuse à la télévision – mais aussi en ligne sur Arte.tv – une série documentaire en six épisodes intitulée “Europe, un continent bouleversé”. Parmi les sujets abordés, figure bien entendu l’épineuse question des énergies fossiles. Et de la dépendance européenne encore bien trop importante, surtout au regarde de la guerre en Ukraine actuelle.

“À l’heure de l’urgence climatique, la décarbonation du continent apparaît plus que jamais nécessaire. L’Union européenne s’est donné pour objectif, à travers son ‘Green Deal’, d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Y arrivera-t-elle à temps ?”, interroge l’épisode “Le compte à rebours” réalisé par Pierre-Olivier François sous la houlette d’Andreas Pilcher.

Vidéo : regarder “Le compte à rebours” en intégralité

Une dépendance aux énergies fossiles bien encombrante

“L’Europe a toujours eu une sorte de faiblesse si on évoque le fait qu’elle a toujours été un grand importateur d’énergies, souligne Maria Ritta Galli, PDG de Desfa, filiale de distribution du groupe gazier public grec Depa. Il est clair qu’il existe une volonté plus forte et que la plus marquante décision prise par les pays européens est la décision prise de réduire les émissions de gaz à effet de serre et spécifiquement réduire la dépendance au gaz russe.” Jusqu’à la guerre en Ukraine, 40 % du gaz et 30 % du pétrole consommé en Europe provenait de Russie. 60 % des besoins énergétiques de notre continent est couvert par des exportations.

Pour diminuer cette dépendance, cela ne pourra se faire que sur le long terme. Dans un premier temps, pour remplacer le gaz russe, des importations en provenance des États-Unis et du Qatar seront nécessaires. Dans ces conditions, comment arrêter – ou du moins limiter – la catastrophe climatique qui s’annonce et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 comme l’Europe s’y est engagé ? Le documentaire “Le compte à rebours” s’efforce de trouver des pistes de réponses.

Voir la série documentaire sur Arte.tv

Tags:

A lire aussi :