Déchiffrer  > Quiz carbone : construction neuve ou maison ancienne ?

Written by 10 h 30 min Déchiffrer

Quiz carbone : construction neuve ou maison ancienne ?

Pour minimiser sa dette carbone, vaut-il mieux faire construire son logement ou acheter une maison ancienne ?

Le 15/02/2021 par Sandrine Oscari
(Crédit : iStock)
(Crédit : iStock)

Le mode de chauffage est le facteur le plus influent sur le bilan carbone de notre habitat, mais pas le seul : l’isolation, les matériaux de construction, la consommation d’eau et d’électricité sont autant d’éléments qui peuvent faire varier, à la hausse ou à la baisse, la production de CO2 de votre home sweet home, tout comme le chantier de construction. 

Pour faire baisser au maximum ce bilan carbone, l’évidence serait donc d’acheter une maison ancienne, de la rénover en l’isolant, en la dotant d’un chauffage moderne, par le sol, et d’outils de domotique destinés à maîtriser la consommation d’énergie. De plus, la maison existant déjà, on ne contribue pas à l’artificialisation d’une parcelle naturelle, et l’impact du chantier, moins long, est moins important. 

À ces conditions, une maison ancienne rénovée pourrait-elle se révéler plus vertueuse que des maisons modernes ? “Pas si simple, explique Claire Doussard, urbaniste, enseignante à l’Ecole spéciale d’architecture à Paris. Tout dépend de la qualité du bâti d’origine. Une maison ancienne en pierre peut offrir une bonne base pour une isolation de qualité, mais si c’est une maison des années 1970 en parpaings, avec des problèmes d’humidité, votre bilan sera très mauvais.” Si la maison est classée, l’isolation par l’extérieur, plus performante car limitant les ponts thermiques, pourra aussi être compliquée par la réglementation locale – sans même parler de l’élimination des déchets liés à la réhabilitation, si celle-ci est lourde. 

Une maison neuve bâtie sur ce qu’on appelle “une dent creuse”, dans une zone déjà construite et bien desservie par des transports, est une bonne option.”

Et si on choisit de faire construire ? “Une maison neuve bâtie sur ce qu’on appelle “une dent creuse”, dans une zone déjà construite et bien desservie par des transports, est une bonne option, suggère Claire Doussard. Mais il faudra être vigilant sur le choix des matériaux, idéalement biosourcés : bois, terre crue, béton chanvre, mais surtout pas des matériaux qui viennent de l’autre côté de la planète.

Autrement dit, une maison neuve et bien isolée mais construite avec du sable à béton qui vient d’Asie ruinera tous vos efforts pour alléger son bilan carbone. Enfin, neuf ou ancien, attention à l’emplacement, l’un des fondamentaux de l’immobilier : si votre nouveau logis, aussi respectueux de l’environnement soit-il, vous oblige à faire des heures de voiture pour aller travailler, faute de transports en commun à proximité, son bilan carbone sera très mauvais ! 

Retrouvez ici tous nos Quiz carbone

Cette série est réalisée grâce au soutien de Mint, une entreprise engagée.

Tags:

Notre dossier spécial COP26 :