Déchiffrer  > Quiz carbone : crémation ou inhumation ?

Written by 17 h 10 min Déchiffrer

Quiz carbone : crémation ou inhumation ?

Morts, nous continuons de polluer. Alors quel rite funéraire permet de laisser une moindre empreinte carbone ?

Le 11/01/2021 par Julie Chansel
Quiz carbone
(Crédit : iStock)
(Crédit : iStock)


L’impact écologique de notre trépas découle directement de nos choix : cercueil (matériau, poids, vernis…), trajets, soins de conservation…

La crémation reste très émettrice de gaz à effet de serre même si, depuis 2010, une directive européenne encadre la filtration de ses rejets. En moyenne, elle produit 233 kg de CO2, selon une étude commandée par la Fondation des services funéraires de Paris. Soit l’équivalent de 1124 km parcourus en voiture ! Le gaz utilisé, le mercure, très toxique, a le plus fort impact carbone. Il représente 56 % des gaz à effet de serre émis lors du processus.

On peut penser que l’inhumation émet moins de CO2. C’est vrai si l’on choisit un simple enterrement “en pleine terre”, qui génère en moyenne 182 kg de CO2. Mais si l’on opte pour un caveau et un monument, cela grimpe jusqu’à 1252 kg de CO2 !

Les monuments sont souvent en granit importé d’Asie

Les caveaux et stèles, en effet, sont souvent en béton, dont la fabrication est très énergivore, et en granit, souvent importé d’Asie. De plus, la décomposition des corps, qui retiennent des métaux lourds, et a fortiori quand elle est ralentie par un traitement à base de formol (70 % des défunts inhumés en France), pollue les sols et les nappes.

Pour réduire son empreinte carbone post-mortem, on préfèrera donc une stèle écologique et durable (en papier ou en bois) et un cercueil biodégradable (en cellulose, en fibre ou en bois d’origine française, sans vernis). Des options qui commencent heureusement à se développer !

À lire aussi : Les cercueils en carton ou champignons, écolos jusqu’à la mort

Retrouvez ici tous nos Quiz carbone

Cette série est réalisée grâce au soutien de Mint, une entreprise engagée.

Tags:

A lire aussi :

  • Paumé dans votre job ? Voici 4 conseils pour lancer un projet  qui a du sens

    Inventer

    Paumé dans votre job ? Voici 4 conseils pour lancer un projet qui a du sens

    Envie de tout plaquer ? Aurore Le Bihan et Lucie Chartourny arrivent à la rescousse avec un "Guide des Paumé.e.s" compilant conseils pratiques et philosophiques pour ceux qui s’interrogent sur leur job, leur mode de vie, leur engagement ou leurs relations aux autres. Un guide nourri de l’expérience de la vaste communauté Makesense. En voici un extrait, pour ceux qui rêvent de lancer un projet qui a du sens.
  • Ce boulanger cuit son pain dans un four solaire

    Ralentir

    Ce boulanger cuit son pain dans un four solaire

    MIEUX MANGER DEMAIN. Au cœur de la pluvieuse Normandie, l’ingénieur Arnaud Crétot a lancé la première boulangerie à four solaire d’Europe. Démonstration d’une technologie sans frontière et sans carbone.
  • Cette joueuse de tennis a vendu une partie de son bras en crypto-monnaie

    Inventer

    Cette joueuse de tennis a vendu une partie de son bras en crypto-monnaie

    La joueuse de tennis Oleksandra Oliynykova a récemment mis aux enchères une partie de son bras, en crypto-monnaie, pour en faire un espace d'affichage. Celle-si s’est vendue pour 3 ethereum, l’équivalent de 5 900 euros. Le propriétaire pourra y inscrire ce qu’il souhaite, publicité ou autre.