Découvrir

À Marseille, un éco-quartier puise son énergie dans la Méditerranée

Le quartier de Smartseille, au nord de Marseille, s’alimente en énergie grâce à la thalassothermie. Non, il ne s’agit pas de bain chaud pour retraités mais bien d’un réseau d’eau tempérée qui alimente des bâtiments en chaud et en froid à partir de l’énergie thermique de la mer.

L’eau de la Méditerranée sert ainsi aux bureaux, aux hôtels et aux logements de ce quartier pour chauffer ou climatiser. Pour cela, elle est pompée à quatre mètres de profondeur dans le port de Marseille.

Elle passe ensuite par un échangeur thermique qui récupère les calories présentent pour les transférer à un réseau souterrain d’eau douce. L’eau de mer est rejetée dans son environnement. Elle n’est plus à la même température mais elle n’a pas été altérée.

Zéro gaspillage énergétique

La boucle d’eau douce est connectée à des pompes à chaleur réversibles présentent sous les bâtiments. Ce système, baptisé Massileo, a été conçu par Optimal Solutions, filiale de Dalkia (groupe EDF).

« Si cette technologie est délicate à mettre en œuvre, elle offre un très bon rendement puisque 1 kWh électrique consommé produit 4 kWh d’énergie thermique renouvelable », explique Dalkia sur son site internet.

 
Marseille comptait déjà une centrale de ce type, baptisée Thalassia. Celle-ci, inaugurée par le groupe Engie à l’automne 2016 permet de desservir une partie du quartier d’affaires d’Euroméditerranée.
 
L’innovation du système Massileo réside dans le fait que les différents bâtiments sont connectés entre eux. Ainsi, les besoins des occupants sont mutualisés. Par exemple, la chaleur produite par la climatisation des bureaux servira a chauffer l’eau des logements.

Selon EDF, Les utilisateurs de l’écoquartier peuvent bénéficier d’une énergie à 75% locale et renouvelable.
 
Pour le moment le système sert à fournir de l’énergie uniquement au quartier de Smartseille, qui s’étend tout de même sur 2,7 hectares avec près de 400 logements, un hôtel, des commerces, une crèche ou encore des jardins partagés. Mais Massileo a vocation à desservir une surface jusqu’à 25 fois plus importante.

Recent Posts

  • Découvrir

Haut Conseil pour le Climat : le rapport 2024 invite à « tenir le cap de la décarbonation »

Face à l'urgence, le Haut Conseil appelle à un changement de cap rapide – et…

10 heures ago
  • Déchiffrer

Réfugiés climatiques : Panama, Irak, Somalie… les grands mouvements ont commencé

Alors que les réfugiés climatiques se multiplient à cause du changement climatique, l'urgence est de…

1 jour ago
  • Respirer

Pacte vert : l’UE adopte définitivement la loi sur la restauration de la nature

La loi sur la restauration de la nature, un texte clé du Pacte vert européen,…

2 jours ago
  • Déchiffrer

Pause déjeuner : on est encore loin du zéro-déchet

Une enquête publiée par Gobi, marque de contenants éco-conçus réutilisables, montre à quel point les…

2 jours ago
  • Inventer

Récupérer de l’or dans les déchets électroniques grâce au petit-lait ? Une réalité

Des chercheurs de l'ETH Zurich ont développé une technique innovante utilisant des protéines dérivées du…

3 jours ago
  • Ralentir

Éloge de la lenteur : et si l’escargot avait tout compris pour préserver la planète ?

Jadis associée à la sagesse, la lenteur, comme celle de l'escargot, a été disqualifiée par…

4 jours ago