Découvrir  > Avec du marc de café, une entreprise berlinoise fabrique des tasses et des gobelets

Written by 16 h 15 min Découvrir, Ma maison demain

Avec du marc de café, une entreprise berlinoise fabrique des tasses et des gobelets

En Allemagne, l’entreprise Kaffeeform a décidé de transformer les déchets en matières premières secondaires. Tasses, soucoupes et gobelets… tous ses produits ont été fabriqués à partir de marc de café.

Le 16/11/2017 par WeDemain
En décembre, l'entreprise commercialisera un gobelet à  emporter partout avec soi (Crédit : Kaffeeform)
En décembre, l'entreprise commercialisera un gobelet à  emporter partout avec soi (Crédit : Kaffeeform)

Expresso, cappuccino ou américano… Et si vous buviez votre café dans des récipients faits à partir de marc de café ? Connus pour leurs multiples propriétés, les résidus de l’infusion du café peuvent servir d’engrais, de répulsif contre les insectes ou encore de solutions pour lutter contre les odeurs dans le réfrigérateur. Il est également possible d’en faire des objets !

Dans la capitale allemande, l’entreprise Kaffeeform fabrique des tasses et soucoupes qui allie du marc de café, de la résine naturelle et des particules de bois issues de forêts gérées de façon durable. L’idée a germé dans l’esprit de Julian Lechner, à la tête de l’entreprise berlinoise, en 2009, alors qu’il étudiait le design dans la ville de Bolzano, en Italie.

“Nous buvions tout le temps du café à l’Université. Avant les cours, après les cours, entre amis, lorsque nous nous retrouvions au café. Je me suis alors demandé où finissait tout ce marc de café”, précise-t-il au magazine Vice.
 

Il lui aura fallu un peu plus de cinq années d’expérimentations pour parvenir à trouver un matériau léger, solide et qui ne contienne pas de perturbateurs endocriniens. Selon son créateur, ses produits peuvent d’ailleurs passer au lave-vaisselle.

Permettre l’insertion professionnelle de personnes handicapées

Pour la fabrication de ces tasses recyclées, Kaffeefarm collabore avec Mosaik Berlin, une association qui s’occupe de l’insertion professionnelle de personnes handicapées.

Chaque jour, l’entreprise fait le tour des cafés de Berlin pour récupérer le marc de café puis l’apporte au siège de l’association. Là, la matière est ensuite séchée dans un four, puis emballée dans des sacs de 400 kg par les employés de l’association.

Enfin, la matière primaire secondaire est mélangée à de la résine naturelle et des particules de bois avant d’être compressée et moulée. À noter qu’il faut le marc de café de six tasses pour en fabriquer une tasse et une soucoupe, vendues 14,90 €

En plus de ces objets, l’entreprise commercialisera sur son site en décembre des gobelets à emporter, baptisés Weducer. Histoire de ne jamais être à court de café.

Tags:

A lire aussi :

  • Scooters électriques en libre-service : un nouveau concurrent débarque à Paris

    Découvrir

    Scooters électriques en libre-service : un nouveau concurrent débarque à Paris

    Après Cityscoot, installé à Paris depuis un an, la start-up berlinoise Coup s’attaque au marché parisien. 600 scooters électriques seront mis en service d’ici la fin du mois d’août 2017.
  • Nucléaire : l’Allemagne fait payer 23,5 milliards aux énergéticiens

    Pris dans la toile

    Nucléaire : l’Allemagne fait payer 23,5 milliards aux énergéticiens

    Repéré sur Le Parisien.fr Berlin a adopté mercredi 19 octobre un projet de loi prévoyant le transfert par les opérateurs nucléaires de 23,5 milliards d’euros à un fonds chargé de la gestion des déchets, dans le cadre de l’abandon par l’Allemagne de l’énergie atomique. Selon ce texte, qui doit encore passer devant le Parlement, les …
  • En Allemagne, le train “zéro émissions” d’Alstom sera sur les rails en 2018

    Pris dans la toile

    En Allemagne, le train “zéro émissions” d’Alstom sera sur les rails en 2018

    Repéré sur Ouest-France.fr Le fabricant de trains français Alstom a annoncé mardi 21 septembre à Berlin que son nouveau train régional ne rejetant aucune émission de CO2 roulerait sur le réseau ferré allemand en 2018, en alternative non polluante aux trains diesel. Ce train de couleur bleue fonctionne avec une motorisation par pile à hydrogène …