Découvrir  > Cette recyclerie répare et revend des affaires de sport à petits prix

Written by 14 h 18 min Découvrir

Cette recyclerie répare et revend des affaires de sport à petits prix

Le 23/10/2019 par Samuel Marro
Solidaire, la Recyclerie sportive cherche aussi à  limiter l'impact des déchets d'équipements sportifs partout en France. (Crédit : Samuel Marro)
Solidaire, la Recyclerie sportive cherche aussi à  limiter l'impact des déchets d'équipements sportifs partout en France. (Crédit : Samuel Marro)

Ne jetez plus vos affaires de sport ! Vos baskets sont trouées, le cordage de votre raquette est cassé, vos palmes sont trop petites ? Apportez-les à la Recyclerie Sportive (RS), basée à Massy, dans l’Essone, et dans le 17e arrondissement de Paris.

Créée en 2015, cette association récupère les équipements sportifs, les répare et les remet en vente à un prix (extrêmement) abordable. On y trouve par exemple des vêtements à 3 euros, des casques de vélo à 10 euros, des raquettes rénovées à environ 10 euros.

La Recyclerie organise aussi des ateliers de co-réparation pour redonner vie à vos affaires. Derrière cette démarche d’économie circulaire, un couple : Marc Bultez et sa femme Bérénice Dinet, qui entendent promouvoir “le sport zéro déchet”.

Une demi-tonne par semaine à recycler

“Chaque mardi, nous recevons le matériel provenant de nos différents donateurs, des particuliers mais des professionnels du sport et de la grande distribution, comme Décathlon par exemple. Soit une demi-tonne d’équipements par site”, explique Mathilde Nigoul, responsable de la communication chez la Recyclerie Sportive.

Qui poursuit : “Les sacs reçus sont des fourre-tout ! Les gens donnent les affaires de sport qu’ils n’utilisent plus, mais d’autres donnent tout ce qui peut être lié à une activité sportive, des quilles de bowling, des tentes Quechua, des chaussures de ski, des vélos d’appartement…”

L’équipe effectue donc un tri très sélectif. Rien n’est jeté !”, insiste Mathilde. Les objets réutilisables sont mis en vente. Ceux qui sont réparables partent vers l’atelier de co-réparation. Le reste est donné à des associations partenaires (la Ressourcerie des Batignolles, Emmaüs, entre autres). Ce qui est transformable est dirigé vers l’atelier d’upcycling.

Upcycling

Dans cet atelier d’upcycling, on créé des nouveaux objets avec des objets défectueux. Par exemple, une lampe avec une jante de vélo cassé.

Le principe de l’association vous intéresse ? Une cotisation de 5 euros est demandée pour faire des achats dans la boutique. “Les affaires de ski font partie des produits les plus vendus du magasin”,  remarque Mathilde. Pour avoir accès en plus à l’atelier de co-réparation, aux outils et aux conseils des bénévoles présents, une contribution annuelle de 15 à 25 euros est demandée, selon vos revenus. 

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, il existe également une boutique en ligne.

Cette recyclerie répare et revend des affaires de sport à petits prix
Aujourd’hui, l’association regroupe 11 salariés, plusieurs bénévoles et services civiques, répartis entre le site de Paris et une ancienne gare SNCF de Massy.

À l’avenir, l’objectif de Bérénice et Marc est de créer un réseau national, une “Fédération Française des Recycleries Sportives”, pour initier le plus de monde au “sport zéro déchet”.

Tags:

A lire aussi :

  • 4 jobs à saisir dans l’économie circulaire

    Partager

    4 jobs à saisir dans l’économie circulaire

    L’économie circulaire est l’un des secteurs qui va créer le plus d’emplois liés à la transition écologique. Salaire, formation, missions : WE DEMAIN vous fait découvrir 4 de ces jobs.
  • Apple, Samsung, Huawei… bientôt obligés de réparer nos smartphones ?

    Respirer

    Apple, Samsung, Huawei… bientôt obligés de réparer nos smartphones ?

    D'ici 2021, la Commission européenne veut introduire un "droit à la réparation" de tous les appareils électroniques, smartphones, tablettes et ordinateurs. Aux fabricants de proposer des produits plus durables.
  • Visite guidée : une maison design et 100 % recyclée

    Découvrir

    Visite guidée : une maison design et 100 % recyclée

    Si on vous dit “déco en matière recyclée”, vous pensez à de vieux rideaux démodés ? Une mauvaise image qu’entend bien combattre la Maison des Canaux, au bord du Canal de l’Ourcq, dans le XIXe arrondissement de Paris. Rénové il y a trois ans, cet élégant pavillon haussmannien abrite divers associations et acteurs de l’économie sociale …