Découvrir  > Comment survivre à la canicule sans climatiseur (et de façon écolo)

Written by 9 h 52 min Découvrir

Comment survivre à la canicule sans climatiseur (et de façon écolo)

Le 24/06/2019 par Albane Guichard
Dormir le réfrigérateur ouvert n'est pas très écolo, pas plus que la climatisation en cas de canicule ! (Crédit : Shutterstock)
Dormir le réfrigérateur ouvert n'est pas très écolo, pas plus que la climatisation en cas de canicule ! (Crédit : Shutterstock)

Il fait chaud. Très (trop) chaud. Assommé par la chaleur et dégoulinant de sueur, vous vous apprêtez à commettre un geste désespéré : acheter un climatiseur… Stop !

Savez-vous que la climatisation représente 10 % de la consommation électrique mondiale, selon l’Agence internationale de l’énergie ? Et selon ses estimations, le nombre de climatiseurs pourrait tripler d’ici 2050 ! En plus d’être très énergivores, les climatiseurs rejettent des fluides frigorigènes polluants. En refroidissant votre appartement, ils envoient de l’air chaud à l’extérieur, et font grimper la température des rues…

Pour survivre à la canicule et rompre ce cercle vicieux, We Demain vous propose des alternatives respectueuses de la planète.

Les solutions gratuites et faciles

  • Fermer fenêtres, volets et/ou rideaux dès que le soleil tape dans la vitre (on peut même coller aux rideaux une couverture de survie, très isolante). Et ouvrir en grand dès que les températures extérieures sont inférieures à celle du logement (tôt le matin et tard le soir). Astuce : ouvrir sa porte d’entrée en même temps que les fenêtres permet de faire un courant d’air et de le renouveler !
 
  • Éviter de faire marcher ses appareils électriques : on privilégie les salades aux lasagnes cuites au four, et on pense à bien débrancher son chargeur d’ordinateur ! Les lampes émettent aussi de la chaleur, surtout les halogènes, à proscrire par temps de canicule. La meilleure façon de faire baisser la température reste de baisser la consommation d’énergie.
 
  • Étendre du linge humide dans la pièce permet de créer une “climatisation naturelle” et économique grâce à l’évaporation d’eau. Vous pouvez aussi accrocher un drap mouillé devant vos fenêtres. Dès qu’il devient sec, ré-humidifiez-le.
 
  • Placer une bouteille d’eau préalablement congelée devant un ventilateur. Grâce à ce système tout simple, le ventilateur ne se contentera pas de brasser de l’air chaud. Effet rafraîchissant garanti !

Les solutions investissement

 
  • Acheter un bioclimatiseur (et non pas un climatiseur !), aussi appelé Rafraîchisseur d’Air Évaporatif (RAE). Ces appareils fonctionnent sur le principe de l’évaporation. L’air passe à travers des filtres humidifiés et en ressort rafraîchi (de 2 à 4 degrés environ, autour de l’appareil) avec un effet brise de mer.
L’avantage ? Les bioclimatiseurs consomment beaucoup moins d’électricité que les climatiseurs classiques (moins de 100 watts contre 1000 watts pour un climatiseur), et ne rejettent pas de fluides polluants ! Ils sont aussi beaucoup moins chers et sont faciles à installer (nul besoin de travaux).
 

Les solutions travaux

 
  • Végétaliser ses murs et/ou son toit et son balcon. Grâce à l’évapotranspiration, les plantes rejettent l’eau du sol, ou de leur pot, dans l’air.
     
  • Revoir l’isolation de sa maison et privilégier les constructions en matériaux naturels, plus respirants que le béton. Mieux encore, construire une maison bioclimatique !

Et toujours…

 

  • Boire de l’eau.
  • Se rafraîchir (douche froide, brumisateur…)
  • Privilégier les endroits frais et l’ombre.
  • Éviter l’alcool (une bière fraîche en terrasse n’hydrate pas le corps, même si elle en donne l’impression !)
  • Veiller sur ses proches, notamment les personnes âgées et les jeunes enfants.
  • En cas de malaise, appeler le 15.

Tags:

A lire aussi :

  • À Paris, la climatisation risque d’aggraver les canicules

    Déchiffrer

    À Paris, la climatisation risque d’aggraver les canicules

    Une étude publiée en juillet 2020 alerte sur le risque que constitue le recours à la climatisation en période de canicule. Loin de résoudre le problème, les climatiseurs le déplacent, en renvoyant l'air chaud à l'extérieur.
  • Où remplir sa gourde ? Cette appli recense les fontaines de l’Hexagone

    Respirer

    Où remplir sa gourde ? Cette appli recense les fontaines de l’Hexagone

    Le mercure monte, le macadam (ou le sable) brûle. Assoiffé, vous tournez un bon moment pour trouver une simple fontaine d’eau… las, vous vous résolvez à acheter une boisson dans un contenant jetable.   Un problème contre lequel entend lutter la start-up bretonne de gestion des déchets Hoali : son application, pour l’heure en version …
  • La gourde, objet tendance de l’année

    Découvrir

    La gourde, objet tendance de l’année

    La vôtre est-elle fleurie, fluo, en verre ou en inox ? La gourde – autrefois de toutes les randonnées et pique-niques écoliers – s’est vue un temps détrônée par les bouteilles d’eau marketées par la société de consommation. Mais la voilà remise à flot. En cette période estivale, elle s’exhibe fièrement sur les plages ou les …