100% ado  > Des baskets à base de vieux chewing-gums décollés du pavé

Written by 8 h 27 min 100% ado, Découvrir

Des baskets à base de vieux chewing-gums décollés du pavé

Les chewing-gums sont le deuxième déchet le plus fréquent en ville. Ils mettent une vingtaine d’années à se décomposer… Des stylistes ont décidé de les collecter pour les transformer en baskets, baptisées “GumShoe” !

Le 16/10/2020 par Fleur de la Haye

Cet article est extrait du premier numéro du WE DEMAIN 100 % Ado, en collaboration avec Okapi et Phosphore

Une semelle 100% mâchouillée

Ces semelles sont fabriquées avec de vieux Malabar et autres Hollywood chewing-gums. Ils sont décollés à la vapeur par les équipes propreté de la ville d’Amsterdam, où 1 500 tonnes se collent chaque année aux trottoirs. Deuxièmes déchets les plus fréquents en ville – après les mégots –, ils mettent vingt ans à se décomposer. 

Un look rose Malabar

Des stylistes de la marque Explicit ont donné un look sympa à cette basket, pas 100 % écolo puisque le reste est en cuir classique, et pas encore très bon marché : la gumshoe coûte quand même 190 €… La mode de la chaussure en récup est en tout cas lancée : en un an, Adidas a vendu 1 million de paires de son Ultra Boost Uncaged Parley, conçue à base de déchets marins.  

100%Ado

Aussi fort que le cahoutchouc

L’entreprise Gum-Tec est spécialisée dans le recyclage des chewing-gums. Elle en extrait l’ingrédient principal : le polyisobutylène, un dérivé de pétrole presque aussi résistant que le caoutchouc. Un kilo de chewing-gum permet de façonner 8 semelles. 

Amsterdam à tes pieds

Petit clin d’œil, l’empreinte représente le plan du centre d’Amsterdam, d’où vient la matière première. Bientôt Londres ou Paris ? Les créateurs songent à exporter le principe de la Gumshoe à d’autres villes, toutes confrontées au coût faramineux du nettoyage de nos mâchouillis… pour ne rien en faire jusqu’ici.

Tags:

A lire aussi :

Close