Découvrir  > Microplastiques : nous ingérons l’équivalent de 10 briques Lego par mois

Written by 16 h 29 min Découvrir • 9 Comments

Microplastiques : nous ingérons l’équivalent de 10 briques Lego par mois

Quelle quantité de microplastiques avalons-nous sur une période d’une semaine, d’un an, d’une vie  ? C’est la question à laquelle le photographe coréen Kim Kyung Hoon a répondu en images pour l’agence Reuters. Estimations scientifiques à l’appui.

Le 02/03/2021 par WeDemain
plastique
(Crédit : Shutterstock)
(Crédit : Shutterstock)

Ils sont partout. Dans l’air que nous respirons, les aliments que nous mangeons et l’eau que nous buvons, au robinet comme en bouteille ! Les microplastiques, c’est-à-dire des résidus de plastique de moins de 5 mm de diamètre, sont devenus en moins d’un siècle une composante majeure de notre environnement.

Retrouvez l’article complet dans le numéro 33 de la revue WE DEMAIN, disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne

La cause est bien connue : légères, solides, peu couteuses, les matières plastiques sont produites depuis les années 1950 en quantités industrielles, à un rythme exponentiel (depuis 2000, le monde en a produit autant que toutes les années précédentes cumulées !). Mais les conséquences sur notre santé et celles de notre planète sont encore mal évaluées, malgré de nombreuses études en cours.

Pour matérialiser l’étendue du problème, le Fonds mondial pour la santé (WWF) a rendu publique en 2019 une étude chiffrée réalisée par l’université de Newcastle, qui donne une estimation de la quantité moyenne de plastique ingérée par les humains en analysant et en synthétisant la littérature existante sur le sujet. Reuters a ensuite utilisé les résultats de l’étude pour illustrer en images ce que représente concrètement cette quantité de plastique sur différentes périodes. Bon appétit ! 

1 jour = 0,7 grammes

plastique
(Crédit : Kim Kyung Hoon/Reuters)

1 mois = 22 grammes

Plastique
(Crédit : Kim Kyung Hoon/Reuters)

4 ans = 1 kilo

Plastique
(Crédit : Kim Kyung Hoon/Reuters)

Tags:

A lire aussi :

  • Autonomie alimentaire : Albi, les rêves plus gros que le ventre

    Ralentir

    Autonomie alimentaire : Albi, les rêves plus gros que le ventre

    En 2014, la ville d’Occitanie annonçait viser 100  % d’autonomie alimentaire en 2020. Bilan ? 1,6 % ! Retour sur un impossible défi, qui a toutefois impulsé de nombreux projets.
  • Après le Dry January, le Veganuary ?

    Ralentir

    Après le Dry January, le Veganuary ?

    L’association L214 relance le défi Veganuary, qui consiste à manger végan pendant tout le mois de janvier. Un moyen de promouvoir les alternatives aux produits alimentaires d’origine animale.
  • Halte au bio-bashing !

    Respirer

    Halte au bio-bashing !

    CHRONIQUE. Comme il existe des climatsceptiques, il y a des bio-sceptiques. Jean-Paul Curtay, nutrithérapeute, répond aux trolls du bio-bashing.