Découvrir  > EN PHOTOS : Un arrêt de bus iconique et insolite aux couleurs de la COP26

Written by 10 h 29 min Découvrir

EN PHOTOS : Un arrêt de bus iconique et insolite aux couleurs de la COP26

Sur la petite île d’Unst, dans l’archipel des Shetland (Écosse), les habitants ont pris l’habitude de décorer un arrêt de bus. Il arbore actuellement les couleurs de la COP26, qui se tient à Glasgow.

Le 11/11/2021 par Sofia Colla
L’arrêt de bus « Bobby’s Shetler Bus » décoré à l’occasion de la COP26.
L’arrêt de bus "Bobby’s Shetler Bus" décoré à l’occasion de la COP26. (Crédit : @gilliansmellie / Instgram)
L’arrêt de bus "Bobby’s Shetler Bus" décoré à l’occasion de la COP26. (Crédit : @gilliansmellie / Instgram)

Direction une petite île de l’Atlantique Nord, entre le Royaume-Uni, les Îles Féroé et la Norvège, où le soleil ne brille que six heures en hiver. Nous voici sur l’île d’Unst, dans l’archipel des Shetland. Là, trône un arrêt bus aujourd’hui connu dans le monde entier.

Baptisé “Bobby’s Shelter Bus”, cet arrêt de bus a même une page Wikipedia ou TripAdvisor. Car, contrairement aux arrêts de bus classiques, celui-ci n’est pas seulement orné de publicités. Depuis vingt ans, les habitants du coin le décorent à leur guise. Le lieu change donc au fil des saisons et des évènements. En ce moment, il arbore les couleurs de la COP26. À l’intérieur, les citoyens ont disposé une chaise, un écran avec l’acronyme “COP26” collé dessus, des rideaux courts ornés de fleurs et d’ours blancs… 

Un arrêt de bus devenu symbole de l’île

L’histoire commence en 1996. Le toit de l’arrêt de bus est emporté par le vent. Peu utilisé, le conseil de l’archipel décide de le supprimer. Mais Bobby MacAulay, alors âgé de 7 ans, écrit une lettre au journal local pour demander sa réhabilitation. Ce qui est finalement accepté par le conseil. Petit à petit, des habitants anonymes, dont la mère de Bobby, commencent à décorer le lieu. 

“Au début, je me souviens juste d’être arrivé et il y avait ces nouveaux ajouts étranges”, explique Bobby, au journal écossais The Sunday Post. “Ensuite, ma mère s’est impliquée et a commencé à ajouter des coussins et des objets plus extravagants. Il y avait même un distributeur de collations chaudes à un moment donné”. Les habitants de l’île se prennent au jeu. Ils installent un sapin au moment de Noël, puis des fleurs au printemps…

À lire aussi : COP26 : les images insolites de la première semaine

Puis, ils commencent à s’inspirer de l’actualité. En 2002, l’arrêt de bus est orné de couronnes et de faux bijoux pour le cinquantième jubilé de la reine. Il fait alors l’objet d’un sujet sur la chaîne télévisée Sky News, suivi par plus de 18 millions de téléspectateurs. Chaque année, un nouveau thème est mis en avant : l’Afrique en 2005 ; l’espace en 2006 ; la Coupe du monde en 2010 ; un hommage à Nelson Mandela en 2014… Et la COP26 aujourd’hui

Salle de cinéma, sapin de Noël…

Le critique de cinéma de la BBC, Mark Kermode, s’y était même rendu, avec sa mère, en 2019. L’arrêt de bus avait à cette époque été transformé en mini salle de cinéma, à l’occasion du festival du film des Shetland. Banquette pour deux personnes, billets, pop-corn, glaces… Tous les détails étaient réfléchis. 

Comme dans un musée ou un lieu culturel conventionnel, le lieu dispose aussi de son livre d’or. Pour que les touristes de passage y laissent un petit mot. L’arrêt de bus est devenu l’une des principales attractions touristiques de l’île. Aucun objet ou décoration n’a cependant jamais été volé ou vandalisé, confie Bobby MacAulay, aujourd’hui âgé d’une trentaine d’années et vivant à Glasgow, au média Slate. Une histoire insolite donc, mais aussi une oeuvre de créativité collective et un bel hommage des habitants de l’île aux transports en commun.

Tags:

Notre dossier spécial COP26 :