Découvrir  > Et si le gratte-ciel de demain venait se loger dans le tronc d’un séquoia géant ?

Written by 14 h 10 min Découvrir, Ma maison demain

Et si le gratte-ciel de demain venait se loger dans le tronc d’un séquoia géant ?

Quatre architectes sud-coréens ont imaginé un gratte-ciel au cœur des troncs vides de séquoias géants. Une solution pour faire face à la détérioration de l’environnement.

Le 18/05/2017 par Sofia Colla
Avec une hauteur de presque 100 mètres et un diamètre de 8 mètres, le séquoia est parfait pour accueillir un gratte-ciel dans son tronc. (Crédit : Tribute : The Monument of Giant)
Avec une hauteur de presque 100 mètres et un diamètre de 8 mètres, le séquoia est parfait pour accueillir un gratte-ciel dans son tronc. (Crédit : Tribute : The Monument of Giant)

C’est l’une des espèces les plus anciennes de la terre et elle en train de disparaître. Originaire des montagnes de la Sierra Nevada en Californie, le séquoia géant a connu un déclin d’un taux record de 75 % dans certaines régions.

D’une hauteur moyenne 50 à 85 mètres de hauteur, d’un diamètre de 6 à 8 mètres, certains de ces arbres ont plus de 3 000 ans. Mais ces géants font face à diverses menaces : la déforestation provoquée par l’homme et le réchauffement climatique qui augmente le nombres d’insectes colonisant ces arbres, ce qui finit par les tuer.

Les racines de ces séquoias étant de petite taille, elles ne les maintiennent plus debout quand leur bois commence à pourrir. Les arbres finissent alors par s’effondrer sous leur propre poids.

Les architectes sud-coréens Ko Jinhyeuk, Cheong Changwon, Cho Kyuhung et Choi Sunwoog entendent apporter une solution à cela :

“Maintenant, c’est le moment de changer, d’arrêter d’exploiter la nature et de trouver un équilibre”, expliquent les concepteurs du projet Tribute : The Monument of Giant.

La déforestation est une des première cause de la disparition des séquoias. (Crédit : Tribute : The Monument of Giant)

En aménageant l’espace vide des troncs des séquoias morts, ils créent un nouvel espace de vie pour l’homme tout en renforçant la structure de l’arbre, lui permettant de rester debout.

Les séquoias ont été “détruits sans merci par la modernisation”, il s’agit donc de contrer la déforestation en apportant une solution à la détérioration de l’environnement.
 

Ce projet tente de montrer une nouvelle approche architecturale de la coexistence humaine avec la nature, en harmonie avec la temporalité de la nature”, développent les architectes.

Permettant de renforcer la structure du tronc, chaque étage accueillera une activité particulière. (Crédit : Tribute : The Monument of Giant)

Pour ce faire, les Sud-coréens ont imaginé la construction d’un noyau central, une sorte de tube s’étendant sur toute la hauteur de l’arbre, avec des plateformes autour de celui-ci attachées à l’écorce, permettant ainsi au séquoia de rester debout.

Le gratte-ciel construit au cœur du tronc vide devient alors, selon ses concepteurs, une sorte d’organe artificiel qui remplace le tronc endommagé. Un “organe” alimenté par de l’eau extraite du sol, selon une méthode inspirée de la collecte naturelle de l’arbre.

Les gratte-ciels seront construits “sans entraver le paysage à couper le souffle formé par les géants”, assurent les Sud-coréens.

Réconcilier l’homme et la nature, le but des architectes. (Crédit : Tribute : The Monument of Giant)

Ce projet a aussi pour but “d’éduquer les visiteurs”. Chaque étage du gratte-ciel sera conçu pour une activité particulière. Le premier, sous la terre au niveau des racines, sera conçu pour accueillir une zone de camping.

Au niveau du sol, les visiteurs pourront profiter d’un espace de loisirs. Le troisième étage, situé à 44 mètres de hauteur, accueillera un laboratoire, le quatrième, à 80 mètres, un espace d’exposition. Enfin, l’avant dernier étage, à 68 mètres, sera consacré à l’éducation et le dernier, à 92 mètres, à l’observation de la nature environnante.  Ce projet a reçu la mention honorable à la Skyscraper Competition 2017, le concours des gratte-ciels du futur organisée par le magazine d’architecture eVolo

Le dernier étage sera un observatoire, un bon moyen pour découvrir la nature environnante. (Crédit : Tribute : The Monument of Giant)

À LIRE AUSSI : Écolo, made in France et mobile, cette maison est faite de conteneurs maritimes

Tags:

A lire aussi :

  • Quand Pierre Cardin livrait sa vision du futur à WE DEMAIN

    Découvrir

    Quand Pierre Cardin livrait sa vision du futur à WE DEMAIN

    Suite à la disparition du créateur Pierre Cardin, nous publions un entretien qu'il avait accordé à We Demain en 2013. Il avait alors 90 ans et entreprenait la construction du Palais Lumière sur la lagune de Venise. Entretien avec un visionnaire enthousiaste, dont les œuvres rayonnent des territoires de la mode à ceux de l’architecture contemporaine.
  • Proto-Habitat, la maison modulable en bois qui s’adapte à ses habitants

    Découvrir

    Proto-Habitat, la maison modulable en bois qui s’adapte à ses habitants

    Les deux architectes français Frédérique Barchelard et Flavien Menu ont conçu le Proto-Habitat, un habitat modulable et écolo, qui peut se transformer en bâtiment individuel, logement collectif, lieu de travail… au gré des besoins de ses habitants.
  • Gonflée, virtuelle, post-Covid… notre top 5 des maisons de 2020

    Ma maison demain

    Gonflée, virtuelle, post-Covid… notre top 5 des maisons de 2020

    Adaptée au télétravail, au monde post-épidémie, mais aussi nomade et ludique… Voici cinq tendances d’habitation qui ont retenu l’attention de WE DEMAIN en 2020.