Inventer  > Kathmandu : si on la prive d’oxygène, cette doudoune se dégrade en moins de 5 ans

Written by 15 h 40 min Inventer, Societe-Economie

Kathmandu : si on la prive d’oxygène, cette doudoune se dégrade en moins de 5 ans

La marque néo-zélandaise Kathmandu, créée en 1987, débarque en Europe avec un produit phare : une doudoune qui commence à disparaître dès qu’elle est sous terre. Explications.

Le 12/10/2022 par Florence Santrot
Kathmandu
La doudoune NXT Level Jacket de Kathmandu est entièrement biodégrabale en 2 à 4 ans. Crédit : Kathmandu.
La doudoune NXT Level Jacket de Kathmandu est entièrement biodégrabale en 2 à 4 ans. Crédit : Kathmandu.

Évoquer Kathmandu en Nouvelle-Zélande ou en Australie, c’est un peu comme évoquer Decathlon en France. Cette marque d’outdoor, créée en 1987, propose elle aussi une très large gamme d’équipements et de vêtements. Et les magasins XXL qui vont avec. Mais son positionnement est davantage haut de gamme – sans être élitiste. Et l’engagement de la marque en matière d’environnement et d’inclusivité assez exemplaire.

Preuve du sérieux de sa démarche en faveur de la planète, Kathmandu est labellisée BCorp. Elle s’est notamment fixé deux objectifs majeurs : atteindre 100 % de laine RWS (norme laine responsable) d’ici 2025 et 100 % de polyester recyclé ou recyclable d’ici 2030. Kathmandu a aussi été la première marque au monde à inventer, en 1991, un tissu polaire. Baptisé Eco-Fleece, c’était la première fois qu’on réutilisait des bouteilles plastique, en P.E.T. (polyester), pour en faire des vêtements.

Une doudoune innovante pour saluer l’arrivée de Kathmandu en Europe

Longtemps resté cantonné au marché asiatique, Kathmandu a décidé de s’ouvrir aux régions européenne et américaine en 2022. Outre un site internet, l’enseigne a investi fin septembre le magasin L’Eclaireur, situé dans le Marais à Paris, pour y présenter une doudoune unique en son genre. Baptisée NXT Level Jacket, il s’agit d’une veste chaude qui se dégrade entièrement dès lors qu’elle est privée d’oxygène. Une veste qui s’inscrit dans un objectif de circularité. Bien loin du « take-make-waste » (prend-fabrique-jette) de la fast fashion.

« N’ayez pas peur qu’elle se désagrège dans votre placard si vous ne l’utilisez pas tous les jours, souligne-t-on chez Kathmandu. La doudoune se dégrade uniquement dans une décharge biologiquement active sans oxygène. »

La déclinaison en plusieurs coloris et deux coupes de la NXT Level Jacket. Crédit : Kathmandu.
La déclinaison en plusieurs coloris et deux coupes de la NXT Level Jacket. Crédit : Kathmandu.

Prévoir le traitement des déchets textiles dès la conception

« Aujourd’hui trois solutions s’offrent à nous : la biodégradation, une forme de réutilisation ou le recyclage », explique Khatmandu. Si les deux dernières options font aussi partie des alternatives explorées par la marque, la biodégradation a été placée au cœur de cette doudoune. Les matériaux utilisés vont commencer à se dégrader dès lors que la veste sera placée sous « terre », donc privée d’oxygène.

« 100 % des composants vont se dégrader dans le temps, explique à WE DEMAIN un représentant de la marque. Ils vont d’abord se décomposer en plein de tout petits morceaux sous l’action de l’humidité, de l’humus et de la terre. Puis ils seront absorbés par les micro-organismes vivants qui vont les transformer. » Cette innovation a été saluée par plusieurs prix, dont ceux de l’Outdoor Retailer et d’ISPO en 2022. Deux des distinctions parmi les plus réputées dans l’industrie mondiale des sports outdoor.

2 à 4 ans pour disparaître contre 100 ans habituellement

Il faut compter en moyenne entre deux et quatre ans pour que la doudoune disparaisse complètement. Bien peu quand on sait qu’il faut 100 ans pour une doudoune classique. Le tissu extérieur des chambres et le garnissage en duvet de canard (pouvoir gonflant de 600 Cuin) ne nécessitent que deux ans pour se déliter complètement. Il faudra quatre ans pour la fermeture éclaire. Celle-ci est conçue en cosse de maïs et non en métal ou plastique issu du pétrole.

« Nous espérons qu’elle restera portée au quotidien et que jamais elle ne sera ‘jetée’ dans la nature. Si cela devait arriver, nous avons tenté de réduire au maximum son impact environnemental en travaillant sur la biodégradabilité des matières », explique la marque, qui prévoit aussi de proposer bientôt un service de réparation en Europe. Car, avant de jeter, la durabilité est aussi primordiale.

La NXT Level Jacket, disponible en deux coupes, propose des formes et des coloris unisexes. Elle est vendue 400€. Découvrir la coupe « Homme ». Découvrir la coupe « Femme ».

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et abonnez-vous à notre magazine.

Tags:

A lire aussi :

  • Bouteilles, vaisselles, cotons-tiges… 5 alternatives au plastique

    Découvrir

    Bouteilles, vaisselles, cotons-tiges… 5 alternatives au plastique

    Avant l'interdiction des plastiques à usage unique, qui commencera à entrer en vigueur en 2020, We Demain vous donne quelques astuces pour les remplacer.
  • Voici venues les doudounes synthétiques et biodégradables

    Découvrir

    Voici venues les doudounes synthétiques et biodégradables

    Il fait froid et la saison du ski approche : les manteaux, pulls, polaires et autres ont envahi les vitrines des magasins. Mais entre la laine et le duvet d’oie qui impliquent la plupart du temps une maltraitance animale, et les matières synthétiques dérivées du pétrole, avoir chaud et être écolo n’est pas si simple. We …
  • On a testé : les premières capsules de café 100 % compostables

    Découvrir

    On a testé : les premières capsules de café 100 % compostables

    Vous venez de vous lever, un peu fatigué. Votre premier réflexe pour commencer la journée : mettre une capsule dans la machine pour déguster un bon café. Un petit geste simple, qui peut paraître anodin, et qui est devenu une habitude pour nombre d’entre nous.  Pourtant, les capsules sont une source de déchet immense : chaque minute, …