Inventer  > Le Pyxis Ocean, premier cargo propulsé par l’énergie éolienne, a pris la mer

Written by 23 h 30 min Inventer, Societe-Economie

Le Pyxis Ocean, premier cargo propulsé par l’énergie éolienne, a pris la mer

Ce navire d’un nouveau genre pourrait transformer la navigation maritime. Avec son système de voile, le Pyxis Ocean pourrait réduire sa consommation de carburant de 30 %.

Le 22/08/2023 par Florence Santrot
Pyxis Ocean
Le Pyxis Ocean a pris la mer le 21 août 2023 pour un voyage de 6 semaines. Il sera aidé de ses voiles éoliennes pour progresser en polluant moins. Crédit : Cargill.
Le Pyxis Ocean a pris la mer le 21 août 2023 pour un voyage de 6 semaines. Il sera aidé de ses voiles éoliennes pour progresser en polluant moins. Crédit : Cargill.

30 % d’émissions de gaz à effet de serre en moins, c’est déjà un grand pas en avant dans la bonne direction. Le Pyxis Ocean, premier cargo propulsé en partie par l’énergie éolienne, a pris la mer le lundi 21 août. Il devrait mettre quelque six semaines pour relier la Chine (Shanghai) au Brésil (Paranagua) à travers l’océan Pacifique. Un voyage inaugural qui ouvre la voie à un transport maritime plus durable et respectueux de l’environnement.

Affrété par l’entreprise agroalimentaire américaine Cargill, ce navire à propulsion vélique mesure 229 mètres de long et 32 mètres de large. Le Pyxis Ocean a une capacité de près de 81 000 tonnes de marchandises et navigue à une vitesse moyenne de 13 nœuds (24 km/h). Sa particularité ? Il est doté de deux ailes d’éolienne, des WindWings, qui lui permettent de se propulser grâce à l’énergie du vent.

Une technologie innovante pour réduire les besoins en carburant

Ce cargo d’un nouveau genre est le fruit de la collaboration technologique de trois entreprises : Mitsubishi Corporation (Japon), BAR Technologies (Royaume-Uni) et Yara Marine Technologies (Norvège). Ces deux dernières firmes sont à l’origine de la création du système éolien. Grâce à ses WindWings, le Pyxis Ocean est capable de capter le vent et de générer de l’énergie. Celle-ci est ensuite utilisée pour alimenter les moteurs du navire. Des projets similaires sont en cours de développement dans le monde, notamment en France dans les chantiers de Saint-Nazaire.

Concrètement ces ailes-voiles, d’une hauteur de 37,5 mètres, ne se déploient qu’une fois le navire en mer. Solides, elles sont construites dans le même matériau qu’une éolienne classique. Elles agissent comme un « un système avancé de propulsion et d’optimisation d’itinéraire assisté par le vent », selon les termes même du consortium derrière l’innovation.

Démonstration de la technologie des ailes-voiles :

À lire aussi : Pollution : 5 chiffres effrayants sur le transport maritime

3 tonnes de carburant économisées chaque jour

Ces deux voiles devraient permettre de réaliser des économies de l’ordre de 30 % de carburant, selon les simulations. C’est autant d’émissions de CO2 évitées. Pour se faire une idée, cela représente une consommation de carburant réduite de 1,5 à 3 tonnes en moins chaque jour. « Cela pourrait être encore plus élevé s’il est utilisé en combinaison avec des carburants alternatifs », ont déclaré Cargill et BAR Technologies dans leur communiqué de presse.

Une économie loin d’être négligeable et qui donne de l’espoir pour la décarbonation du transport maritime. Selon l’ONU, celui-ci représente 2,2 % des émissions de gaz à effet de serre totales. D’autres estimations jugent même que cette activité commerciale représente 3 % du total. Combinée aux carburants de synthèse moins polluants, la propulsion vélique pourrait donc contribuer à réduire significativement la pollution générée par le transport de marchandises.

Bonne nouvelle : BAR Technologies a indiqué que cette technologie de voiles éoliennes (avec notamment des aides de l’Union européenne) devrait équiper plusieurs centaines de nouveaux cargos dans les années à venir.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

A lire aussi :

  • Lorient : quand l’innovation maritime dessine un avenir plus durable

    Lorient : quand l’innovation maritime dessine un avenir plus durable

    Lorient se positionne aujourd'hui comme un véritable laboratoire de l'innovation marine. Entre ses chantiers navals historiques et ses pôles de recherche de pointe, cette cité bretonne conjugue tradition et modernité pour façonner l'avenir du secteur maritime.
  • Navigation maritime du futur : toutes voiles dehors

    Navigation maritime du futur : toutes voiles dehors

    Au fil des siècles, la navigation maritime n'a cessé d'évoluer, embrassant des technologies révolutionnaires pour façonner l'avenir des voyages en mer. Aujourd'hui encore, elle est porteuse d'innovations.
  • Plastic Odyssey : trois ans de bourlingue pour déplastiquer la planète

    Plastic Odyssey : trois ans de bourlingue pour déplastiquer la planète

    Le 2 octobre, l’équipe de Plastic Odyssey célébrait la première année de l’expédition prévue sur trois ans. Lancée par une équipe de jeunes trentenaires qui ont déclaré la guerre à la pollution plastique, cette aventure hors norme est racontée dans un documentaire, une web-série de dix épisodes et un beau livre.