Inventer  > Lightyear 0, la voiture électrique qui roule aussi au solaire

Written by 17 h 34 min Inventer

Lightyear 0, la voiture électrique qui roule aussi au solaire

Une société néerlandaise a mise au point et s’apprête à produire en série un véhicule électrique doté également de panneaux solaires. Elle peut rouler jusqu’à 7 mois sans nécessité de recharge.

Le 27/06/2022 par Florence Santrot
Lightyear 0
Le véhicule électrique est doté de panneaux solaires Illustration : Lightyear.
Le véhicule électrique est doté de panneaux solaires Illustration : Lightyear.

À 250 000 euros le véhicule, la probabilité de croiser ce véhicule bientôt produit en série restera limitée. Mais le concept n’en est pas moins particulièrement intéressant. La Lightyear 0 est à la fois propulsée par un moteur électrique et pas des panneaux photovoltaïques. Imaginée par une société néerlandaise, fondée en 2016 par des étudiants de l’université d’Eindhoven, cette voiture électrique a nécessité de pas moins de 6 années de recherche & développement pour être mise au point.

Tout a été pensé depuis sa conception pour la rendre la plus efficace possible en déplacement. Objectif : nécessiter le moins d’énergie possible. Ainsi, Lightyear 0 est dotée de quatre moteurs – un pour chaque roue. Et, malgré une emprise au sol importante (5 mètres de long), son poids est raisonnable : 1 575 kilos. En outre, elle possède une excellente aérodynamie. Cela lui permet de n’avoir besoin que de 10,5 kWh pour effectuer 100 km à 110 km/h. De base, son autonomie est donc de 560 kilomètres en roulant à 110 km/h sur autoroute. Et Lightyear annonce une autonomie maximum de 725 km selon le cycle WLTP (norme d’homologation standard).

Avec ses lignes effilées, la Lightyear 0 n'est pas sans rappeler des concept-car comme la Mercedes IAA ou la McLaren Speedtail. Photo : Lightyear.
Avec ses lignes effilées, la Lightyear 0 n’est pas sans rappeler des concept-car comme la Mercedes IAA ou la McLaren Speedtail. Photo : Lightyear.

5 m2 de panneaux solaires pour accentuer l’autonomie de la Lightyear 0

Là où la Lightyear 0 diffère des autres véhicules électriques, c’est au niveau du capot, du toit et du coffre. L’ensemble de la surface de la voiture qui est orientée vers le ciel a été recouverte de panneaux solaires. Cela représente environ 5 m2 de capteurs fonctionnant à l’énergie du soleil. Cela lui permet de se recharger aussi bien lorsqu’elle est garée en extérieure que lorsqu’elle est utilisée. Et ce n’est pas négligeable : la firme néerlandaise estime que, dans des conditions optimales, cela peut ajouter 70 kilomètres d’autonomie par jour.

Toute la surface supérieure du véhicule est recouverte de panneaux photovoltaïques. Ilustration : Lightyear.
Toute la surface supérieure du véhicule est recouverte de panneaux photovoltaïques. Photo : Lightyear.

En partant de l’hypothèse d’un trajet domicile-travail-domicile quotidien qui n’excède pas les 35 kilomètres et dans de bonnes conditions d’ensoleillement (comme en Espagne ou au Portugal en été par exemple), Lightyear estime qu’il est possible de rouler environ 7 mois sans avoir besoin de recharger son véhicule via une borne électrique. Dans des conditions moins propices, comme aux Pays-Bas, l’autonomie atteint toutefois les 2 mois sans recharge par câble. C’est loin d’être négligeable.

Les lignes de la voiture ont été optimisées en soufflerie pour une aérodynamique accrue. En outre, le véhicule est équipé de pneus Bridgestone ultra-efficients développés rien que pour elle. Photo : Lightyear.
Les lignes de la voiture ont été optimisées en soufflerie pour une aérodynamique accrue. En outre, le véhicule est équipé de pneus Bridgestone ultra-efficients développés rien que pour elle. Photo : Lightyear.

946 unités pour la première production de série

Lightyear a prévu de lancer une première production de série à l’automne. Elle fabriquera 946 unités, et pas une plus, vendues chacune 250 000 euros. La première livraison est attendue en novembre. Si le prix est exorbitant, la marque a d’ores et déjà pour projet de dévoiler un nouveau modèle pour 2024-2025. Un véhicule bien plus abordable puisque son prix de vente devrait se situer autour de 30 000 euros cette fois.

L'usine de production de la Les lignes de la Lightyear 0. Photo : Lightyear.
L’usine de production de la Les lignes de la Lightyear 0. Photo : Lightyear.

D’autres fabricants explorent eux aussi l’énergie solaire comme complément pour gagner en autonomie. Mercedes a présenté un modèle lui aussi équipé de panneaux photovoltaïques (117 cellules) début janvier 2022. La Vision EQXX pourrait ainsi gagner 25 kilomètres d’autonomie par jour. De même, Toyota a déjà proposé en 2021 une édition limitée de sa Prius Hybrid. Des panneaux solaires avaient été ajoutés sur le toit du véhicule.

De quoi séduire une partie des Français, dont près de 60 % songe à s’équiper en voiture électrique d’ici 2030. Une tendance qui s’inscrit fortement dans le marché européen, à mesure que l’offre s’étoffe et que les prix deviennent plus abordables. Et que l’autonomie s’améliore.

Tags:

A lire aussi :

  • La Mirai de Toyota, pionnière à l’hydrogène

    Découvrir

    La Mirai de Toyota, pionnière à l’hydrogène

    Repéré sur Le Monde Même si son nom signifie “avenir” en japonais, il est difficile de prendre d’emblée la mesure de la Toyota Mirai. Le lancement de ce premier véhicule commercialisé avec une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène fera forcément date. Pour autant, il est trop tôt pour savoir s’il passera à la postérité …