Inventer  > Un chewing-gum : nouvelle solution pour réduire la propagation du covid-19 ?

Written by 13 h 02 min Inventer • 2 Comments

Un chewing-gum : nouvelle solution pour réduire la propagation du covid-19 ?

Des scientifiques américains ont conçu un chewing-gum capable de réduire de 95 % la charge virale contenue dans la salive. Une nouvelle piste pour limiter la transmission du covid-19.

Le 08/12/2021 par Sofia Colla
chewing-gum covid-19
Des chercheurs américain ont développé un chewing-gum capable de piéger le virus du Covid contenu dans notre salive. (Crédit : Shutterstock)
Des chercheurs américain ont développé un chewing-gum capable de piéger le virus du Covid contenu dans notre salive. (Crédit : Shutterstock)

Avec l’arrivée du variant Omicron, la campagne de vaccination se renforce. Mais le vaccin anti-Covid n’empêche pas la transmission du virus. Pour limiter sa propagation, des chercheurs américains misent sur une solution originale… un chewing-gum !

Selon leur étude, publiée en novembre dans la revue scientifique Molecular Therapy, dirigée par Henry Daniell de la Penn’s School of Dental Medicine, un chewing-gum expérimental permettrait de réduire la charge virale de la salive en piégeant le SRAS-CoV-2. Et donc de limiter la transmission qui se fait par les gouttelettes, quand une personne infectée parle ou tousse par exemple. 

Pour ce faire, les chercheurs ont utilisé la protéine ACE2. Contenue dans nos cellules, c’est à elle que s’accroche le virus pour s’y multiplier. Cette même protéine a donc été injectée dans des plantes, pour ensuite être utilisée dans la pâte à mâcher et “tromper” le virus. 

Un petit chewing-gum et de nouveaux pièges antiviraux ?

“Un chewing-gum contenant des protéines piégeant le virus constituerait une stratégie accessible (y compris financièrement) pour protéger les patients de la plupart des réinfections virales orales en réduisant ou en minimisant la transmission à d’autres”, font valoir les auteurs de l’étude.

Une alternative qui ne permet donc pas de soigner, mais de limiter les infections. Selon les chercheurs, la charge virale contenue dans la salive chute en effet de plus de 95 %.

Nous utilisons déjà des masques et d’autres gestes barrières pour réduire les risques de transmission. Cette gomme pourrait être utilisée comme un outil supplémentaire dans ce combat”, affirme Henry Daniell. Une solution intéressante notamment dans les pays ayant un faible accès au vaccin. Même si, au-delà de la bouche, le covid-19 infecte également par le nez.

Mais pour l’heure, cette piste reste une expérience de laboratoire. Le chewing-gum a été testé dans des tubes à essai. Avec des échantillons de salive de patients atteints du covid-19 et à l’aide d’un simulateur de mastication. Les chercheurs attendent “l’autorisation de mener un essai clinique sur l’homme pour évaluer si l’approche est sûre et efficace lorsqu’elle est testée sur des personnes infectées par le SARS-CoV-2”, explique le directeur de l’étude. Sa mise sur le marché n’est donc pas envisagée pour le moment. 

Si l’on ne retrouvera donc pas de chewing-gum anti-Covid en pharmacie de sitôt, les scientifiques assurent que l’intérêt de cette recherche réside plutôt dans ses résultats. Qui pourraient permettre de développer de nouveaux concepts de pièges biologiques antiviraux.

À lire aussi : Covid : 26 000 tonnes de déchets en plus dans l’océan 

Tags:

A lire aussi :

  • Santé et bien-être : attention aux nouvelles sectes

    Déchiffrer

    Santé et bien-être : attention aux nouvelles sectes

    Armelle Oger, journaliste à WE DEMAIN, était sur le plateau du “23h” de franceinfo, mercredi 12 janvier, pour parler de son enquête à propos des nouvelles sectes qui surfent sur la santé et le bien-être.
  • Bamboche, iel… Quels sont les mots de l’année 2021 ?

    Déchiffrer

    Bamboche, iel… Quels sont les mots de l’année 2021 ?

    Chaque année, des mots (ré)apparaissent et sont sur toutes les lèvres. Dans l’ouvrage "Un bien grand mot", Delphine Jouenne décrypte douze mots pour les douze mois de l’année 2021. Extrait.
  • Les cas de violences faites aux femmes supérieurs aux cas de covid dans le monde

    Déchiffrer

    Les cas de violences faites aux femmes supérieurs aux cas de covid dans le monde

    En cette Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, l'ONG Oxfam publie un rapport mesurant l’impact de la crise sur ce problème de société à l’échelle mondiale. Avec des violences qui ont augmenté de 25 % à 111 % en fonction des pays.