Découvrir  > Alsace : ils isolent leur maison avec 34 000 bouchons de liège

Written by 11 h 20 min Découvrir, Ma maison demain

Alsace : ils isolent leur maison avec 34 000 bouchons de liège

Anne-Sophie Parant et Jean-Yves Leroide ont isolé une partie de leur maison avec des bouchons de liège. Biodégradable, imputrescible et très isolant, le liège a des propriétés intéressantes pour l’éco-construction.

Le 17/12/2020 par Alice Pouyat
Isolation liège
La famille a broyé elle-même les bouchons de liège recyclés. (Crédit : Anne-Sophie Parant)
La famille a broyé elle-même les bouchons de liège recyclés. (Crédit : Anne-Sophie Parant)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 48884175-38203526.jpg.

34 000 bouchons de liège ! Cette collecte n’est pas celle de buveurs invétérés mais d’un couple de makers écolos alsaciens : Jean-Yves Leroide et Anne-Sophie Parant ont isolé une partie de leur maison d’Altkirch (Haut-Rhin) avec des bouchons en liège, un matériau écologique qui suscite un nouvel intérêt.

« Jean-Yves rénovait la maison, je voulais m’impliquer à ma façon », conte Anne-Sophie, employée de l’Agence de participation citoyenne de Mulhouse. La jeune femme entend parler d’une association belge qui récupère des bouchons de liège broyés pour en faire des panneaux d’isolation. Biodégradable et imputrescible, le liège possède en effet de grandes qualités isolantes, aussi bien phoniques et thermiques.

« Il est aussi intéressant de le recycler car le chêne-liège offre sa première récolte au bout de quarante-cinq ans, puis tous les dix ans, c’est une ressource longue à obtenir dans la nature », souligne Anne-Sophie.

Les bouchons collectés ont d’abord été séchés (Crédit : Anne-Sophie Parant)

L’Alsacienne dépose alors de petites boites dans son quartier et chez des restaurateurs pour récupérer des bouchons. Avec succès. Reste alors à sécher les couvercles collectés, puis à les écraser avec une broyeuse à végétaux.

« C’est un travail qui demande un peu de temps et de patience, mais assez simple, économique et tout à fait réalisable par un particulier », précise Jean-Yves.

À lire aussi : En Bretagne, cette maison en roseaux ne craint ni le vent ni l’eau

Une maison mieux isolée

Le liège ainsi broyé a permis de remplir des coffrages en bois de 15 cm d’épaisseur autour de deux fenêtres, et d’isoler un escalier. L’« Espace info énergie » local, relais qui aide les particuliers à évoluer vers la sobriété énergétique, leur a donné quelques conseils pour ces travaux.

Et dès l’été, très chaud en Alsace, le couple a pu profiter des bienfaits de cette innovation. « Nous avons ressenti une différence. »

Les bouchons broyés ont permis d’isoler le cadre de deux fenêtres (Crédit : Anne-Sophie Parant)

Reste encore deux fenêtres et la toiture en pente de la maison à isoler, pour laquelle le couple cherche une technique plus adaptée. En attendant, l’initiative fait mouche. Après plusieurs échos dans les médias, « des dizaines de personnes nous ont contactés dans toute la France pour nous envoyer des bouchons ou reproduire l’initiative ! »

Si vous êtes intéressé, le couple conseille de contacter La Chaîne du Liège, une association qui récupère des bouchons, transformés en granulat d’isolation, dont la vente permet d’aider des personnes handicapées. Ou de se tourner vers les projets locaux de valorisation du liège qui se développent ici et là.

À lire aussi : Grand Paris : De la la terre à la ville

Tags:

A lire aussi :