Ma maison demain  > Ils transforment les déchets industriels en mobilier urbain avec la 3D

Written by 10 h 34 min Ma maison demain, Ralentir • One Comment

Ils transforment les déchets industriels en mobilier urbain avec la 3D

Pour économiser de la matière, des chercheurs indiens ont conçu une imprimante 3D capable de fabriquer du mobilier urbain à partir de déchets industriels.

Le 02/03/2022 par Sofia Colla
déchets
Cette chaise a été imprimée en 3D à partir de déchets industriels. (Crédit : Indian Institute of Technology)
Cette chaise a été imprimée en 3D à partir de déchets industriels. (Crédit : Indian Institute of Technology)

Gravier, béton, bois… Autant de matériaux gaspillés et jetés sur les chantiers. Pour valoriser ses déchets, des chercheurs de l’Indian Institute of Technologie (IIT) de Guwahati, en Inde, ont imaginé un procédé d’impression leur permettant de fabriquer du mobilier urbain à partir de déchets industriels locaux. 

Ces chercheurs indiens ont conçu une imprimante 3D spéciale en partenariat avec Deltasys E-Forming, start-up indienne spécialisée dans l’impression 3D. Cette machine imprime des composants de 1 x 1 x 1 mètre en seulement vingt minutes. 

“Nous avons montré comment des structures économes en matériaux peuvent être produites dans notre imprimante 3D de laboratoire. Notre objectif est de concevoir des mélanges de béton à haute performance fabriqués à partir de déchets industriels pour l’impression de structures complexes”, explique Biranchi Panda, du département de génie mécanique de l’IIT Guwahati.

déchets
Les chercheurs de Indian Institute of Technology et leur imprimante 3D. (Crédit : Indian Institute of Technology)

Réduire les déchets de chantier 

Les scientifiques utilisent un mélange de ciment et d’autres déchets industriels comme matériau de base, soit une économie de près de 75 % de béton. Ce “béton” est ensuite imprimé en 3D et sert à construire des bancs ou des chaises. La technique parfaite pour économiser de la matière et limiter les déchets. 

Une fois l’impression des pièces terminée, on recouvre chaque pièce de fibre de jute. Une écorce produite surtout au Bangladesh et en Inde. Cette fibre durcit et solidifie les pièces. 

L’équipe de l’IIT Guwahati affirme que la technologie a le potentiel “d’initier un changement de paradigme dans la pratique de la construction”.

À lire aussi : Ce village va être imprimé en 3D à partir des déchets de cacao en Équateur


Cet article a été réalisé grâce au soutien de Leroy Merlin
Retrouvez ici tous les épisodes Habitons Demain.
 

Tags:

A lire aussi :