Partager  > Ce frigo “anti-gaspi” permet aux employés de récupérer les invendus de leur cantine

Written by 16 h 30 min Partager

Ce frigo “anti-gaspi” permet aux employés de récupérer les invendus de leur cantine

Le Frigo jaune est un nouveau service qui propose aux salariés de récupérer gratuitement les invendus alimentaires de leur restaurant d’entreprise. Un moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire, et ce même au bureau.

Le 31/07/2017 par Julie Jeunejean
Le Frigo jaune est un nouveau service qui propose aux salariés de récupérer gratuitement les invendus alimentaires de leur restaurant d’entreprise. Un moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire, et ce même au bureau.
Le Frigo jaune est un nouveau service qui propose aux salariés de récupérer gratuitement les invendus alimentaires de leur restaurant d’entreprise. Un moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire, et ce même au bureau.

En matière de gaspillage alimentaire, les entreprises ne sont pas épargnées. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), chaque année en France, la restauration collective jette 540 000 tonnes de nourriture consommable, soit plus d’un million de repas. C’est pour lutter contre ce gâchis que Laurence Kerjean a lancé Le Frigo Jaune en décembre 2016.

Pour profiter de ses services, les entreprises doivent souscrire à un abonnement mensuel (dont le prix ne nous a pas été communiqué), puis Le Frigo Jaune installe des réfrigérateurs au sein de la firme intéressée.

Elle s’occupe également de fournir les boîtes de reconditionnement alimentaire “entièrement recyclables”, comme précisé sur le site du Frigo Jaune.
 
À la fin du service, le prestataire de restauration récupère les entrées, plats et desserts invendus. Il les reconditionne dans les boîtes et les dépose dans le réfrigérateur. Enfin, il enregistre son dépôt sur l’application développée par la start-up. 
 
Les employés reçoivent alors une notification et peuvent aller chercher gratuitement ces doggy bag pour les ramener chez eux ou les donner à des personnes dans le besoin. Précisons que cette distribution fonctionne suivant le principe du premier arrivé – premier servi.

Un nettoyage du frigo quotidien

Pour “garantir un maximum de sécurité alimentaire”, le contenu du frigo est vidé et nettoyé chaque matin. Les éventuelles boîtes qui n’auraient pas été récupérées la veille ne sont cependant pas jetées.
 

 “Nous travaillons avec un réseau de partenaires locaux pour [les] donner […], soit à des associations de redistribution, soit à des associations pour animaux, soit à des organismes de compost, le tout dans cet ordre de priorité et en fonction du maillage associatif local autour de l’entreprise”, précise l’équipe du Frigo Jaune sur leur site internet.

Les entreprises ont le devoir d’intégrer des préoccupations sociétales à leurs activités

La mise en place du Frigo jaune s’appuie notamment sur la modification de la loi Grenelle II, de juillet 2016. Celle-ci stipule que les entreprises de plus de 500 employés ou ayant un chiffre d’affaire de 100 millions d’euros ont désormais l’obligation d’indiquer dans leur rapport de responsabilité sociétale (RSE) leurs actions en faveur, notamment, de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

En mars, le groupe Au féminin a été le premier à tester ce service, et plus précisément Marmiton, un site consacré à la cuisine. L’installation du Frigo Jaune leur a permis de partager les restes des plats préparés lors des tournages.
 
Avant l’installation du réfrigérateur, ces restes “étaient oubliés dans le frigo ou à moitié mangés et donc jetés”, explique Coraline Hoffmann, office manager chez Marmiton, qui s’est occupé de la mise en place de ce système.
 

“Maintenant, nous mettons des portions des plats dans des barquettes prévues à cet usage et les gens se servent. Le Frigo est situé dans notre cafétéria et les employés y jettent un coup d’œil le matin, le midi et le soir. Il est très rare que nous jetions des aliments dont la date limite de consommation serait dépassée “.

 
Concernant l’éventuelle gêne que pourraient ressentir les employés en se servant dans ce frigo, Coraline Hoffmann n’en a pas notée. Récupérer les restes de nourriture plutôt que de les jeter est, en effet, vu comme un comportement responsable. 
 

En tant qu’entreprise consacrée à l’alimentation, nous avons une relation à la nourriture plus simple que dans d’autres entreprises. Nous avons l’habitude de partager ou d’emporter des restes de nourriture de tournages chez nous depuis le début. De plus, l’antigaspi est dans l’air du temps”.

En septembre, ce sera au tour du siège social de Fleury Michon d’accueillir ce frigo anti-gaspillage.

Tags:

A lire aussi :

  • Enquête : des menus veggie encore trop rares au resto U

    Respirer

    Enquête : des menus veggie encore trop rares au resto U

    Si tous les restaurants universitaires sont censés proposer des alternatives à la viande, dans les faits certains n'offrent que des accompagnements ou des options peu équilibrées et savoureuses. En cause ? Les poids des habitudes et des lobbies.
  • Bienvenue dans ma cantine zéro déchet

    Partager

    Bienvenue dans ma cantine zéro déchet

    Aïssa est en CE2 à l’école Lucie Aubrac, à Roubaix. À l’heure du déjeuner, il va à la cantine avec ses camarades de classe. Dans son plateau, une assiette moins garnie que celle de sa voisine. Dans ce restaurant scolaire, les enfants peuvent choisir entre deux tailles d’assiette, en fonction de leur appétit, pour éviter de …
  • Gaspillage alimentaire : une appli pour aider les cantines à réduire leurs déchets

    Ralentir

    Gaspillage alimentaire : une appli pour aider les cantines à réduire leurs déchets

    Vous avez eu les yeux plus gros que le ventre et n’arrivez pas à finir ce hachis parmentier ? La pomme que vous aviez pris en dessert ne vous fait plus très envie ? Le pain était proposé gratuitement en accompagnement et vous en avez pris sans réfléchir ? Et voilà que les remords vous …