Partager  > Cris, 13 ans, Père Noël des enfants dans les bidonvilles philippins

Written by 11 h 22 min Partager

Cris, 13 ans, Père Noël des enfants dans les bidonvilles philippins

« Je n’avais pas beaucoup d’argent, mais j’avais beaucoup à donner »

Le 02/08/2013 par WeDemain
Des gosses fouillent les décharges, aux Philippines
Des gosses fouillent les décharges, aux Philippines

Cris, 13 ans, Père Noël des enfants dans les bidonvilles philippins
En leur distribuant des colis remplis de vêtements et de jouets, Cris Valdez fait aujourd’hui le bonheur des milliers d’enfants déshérités de sa ville. Il a d’abord été l’un deux. Né à Cavite, bidonville géant en banlieue de Manille (Philippines), il a longtemps dû fouiller les ordures de décharges à ciel ouvert et mendier pour survivre, alors que son père, alcoolique et toxicomane, le bâtait régulièrement. 

Cris, 13 ans, Père Noël des enfants dans les bidonvilles philippins
À 5 ans, Cris a la chance d’être secouru par une organisation chrétienne après avoir été grièvement brûlé dans une décharge. Deux ans plus tard, il décide de fournir des « cadeaux de l’espoir » aux enfants des rues en sollicitant la générosité des épiciers locaux. Aidé par ceux à qui il a porté secours, Cris récolte de plus en plus de dons. Si bien qu’il crée sa propre ONG, Championing Community Children. Elle fournit des tongues, des vêtements et des jouets dans les bidonvilles philippins. L’action de Cris finit par être remarquée par la Fondation pour le droit aux enfants de La Haye, qui lui décerne le Prix international de la paix des enfants.

[De jeunes philippins recoivent les cadeaux de l’ONG de Cris]

Marc Dullaert, qui a créé la Fondation en 2003, le décrit en ces termes :

« Chris est un enfant remarquable. Il paraît plus jeune que son âge, a un charisme très fort. Il a un regard qui semble vieux tellement la vie l’a marqué »

Grâce à la récompense de 100 000 euros allouée à son projet, Chris entend continuer à faire des heureux : « Mon message pour les enfants du monde est de ne pas perdre espoir. »

[Suite] Severn, 12 ans, fait taire les grands de ce monde après s’être incrustée à la tribune du Sommet de Rio

 

Tags:

A lire aussi :

  • Cyrille Hanappe : “L’accueil des migrants doit être une compétence locale”

    Découvrir

    Cyrille Hanappe : “L’accueil des migrants doit être une compétence locale”

    Architecte et ingénieur, Cyrille Hanappe s’investit depuis plusieurs années dans les bidonvilles étrangers, mais aussi français.   En 2016, il a participé à l’aménagement du premier camp d’accueil des migrants de Grande-Synthe, à 40 kilomètres de Calais, avec le soutien du maire Damien Carême, finalement brûlé en avril 2017.   L’architecte revient sur cette expérience …
  • Pour seulement 20 000 euros de peinture, ce bidonville indonésien est devenu un véritable arc-en-ciel

    Découvrir

    Pour seulement 20 000 euros de peinture, ce bidonville indonésien est devenu un véritable arc-en-ciel

    De bidonville anonyme à véritable phénomène des réseaux sociaux. C’est la trajectoire étonnante d’une petite bourgade idonésienne du nom de Kampung Pelangi, dont les murs des maisons ont été recouvertes de peinture multicolore.   C’est un principal de collègue, Slamat Widodo, âgé de 54 ans, qui est à l’initiative de ce projet destiné à améliorer …