Partager  > En amont de la COP27, Greta Thunberg accuse les COP de greenwashing

Written by 14 h 15 min Partager, Politique

En amont de la COP27, Greta Thunberg accuse les COP de greenwashing

L’activiste suédoise a indiquait qu’elle ne participerait pas à la COP27, jugeant notamment le sommet mondial comme un outil de greenwashing pour les États et les grands acteurs privés.

Le 31/10/2022 par Florence Santrot
Greta Thunberg
Greta Thunberg en juillet 2019. Crédit : Liv Oeian / Shutterstock.
Greta Thunberg en juillet 2019. Crédit : Liv Oeian / Shutterstock.

Ce n’est pas d’hier que date sa mise en garde. Le 15 novembre 2021, Greta Thunberg twittait déjà : « Un rappel : les personnes au pouvoir n’ont pas besoin de conférences, de traités ou d’accords pour commencer à prendre de véritables mesures pour le climat. Ils peuvent commencer aujourd’hui. Lorsque suffisamment de personnes se réunissent, le changement viendra et nous pourrons réaliser presque tout. Alors au lieu de chercher l’espoir, commencez à le créer. » Un tweet qu’elle a, depuis, épinglé en haut de son compte. Et elle réitère son point de vue à quelques jours de la COP27, où elle juge que le greenwashing sera à l’honneur.

La jeune suédoise, âgée de 19 ans, s’est exprimée sur le prochain sommet mondial qui doit se tenir à partir du dimanche 6 novembre à Charm el-Cheikh en Égypte. à l’occasion d’une séance de questions-réponses à Londres lors du lancement de son ouvrage Le Grand Livre du Climat (paru aux éditions Kero en France), n’a pas mâché ses mots : « Je ne vais pas à la COP27 pour de nombreuses raisons, mais notamment parce que l’espace pour la société civile cette année est extrêmement limité ». Et d’ajouter : « Les COP sont principalement utilisés comme une opportunité pour les dirigeants et les personnes au pouvoir d’attirer l’attention, en utilisant de nombreux types différents de greenwashing« , rapporte The Guardian.

Changer le système… et dénoncer les prisonniers d’opinion en Égypte

Pour Greta Thunberg, les COP « ne sont pas vraiment destinées à changer tout le système », mais encouragent plutôt des progrès progressifs. « Donc, en l’état, les COP ne fonctionnent pas vraiment, à moins bien sûr que nous les utilisions comme une opportunité de mobilisation. »

Son absence est aussi justifiée par le fait qu’elle dénonce les « prisonniers d’opinion » en Égypte. Le 21 octobre, elle avait relayé une pétition demandant leur libération. « Nous sommes solidaires des prisonniers d’opinion en Égypte et nous nous joignons @copcivicspace, pétition exhortant l’Égypte à ouvrir l’espace civique et à libérer toutes les personnes détenues arbitrairement avant la #COP27. Signez la pétition #FreeThemAll »

Coca-Cola, sponsor de la COP 27 : bonjour le malaise

Le fait que le principal sponsor de la COP27 soit l’entreprise Coca-Cola a évidemment fait aussi grincer des dents le monde de l’écologie. En effet, la firme américaine a été désignée en 2022 « pire pollueur de plastique au monde » pour la quatrième année consécutive, selon le rapport de Break Free From Plastic. En outre, Greta Thunberg avait retweeté il y a peu un post dénonçant l’agence de communication retenue par la COP27 et l’Égypte. Il s’agit de Hill+Knowlton, qui travaille également pour des géants de l’Industrie du tabac ou encore des énergies fossiles.

Des chercheurs et scientifiques ont d’ailleurs indiqué qu’ils ne se rendraient pas en Égypte cette année, pour une COP27 qui ne s’annonce pas comme « un grand cru ». Selon les tractations menées en amont, ou plutôt leur absence, il ne devrait pas y avoir d’accord majeur qui en émerge contrairement, par exemple, aux Accords de Paris lors de la COP21 en 2015.

Rendez-vous à partir du 6 novembre pour un suivi quotidien sur WEDEMAIN.fr des tractations et réflexions de la COP27.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et abonnez-vous à notre magazine.

Tags:

A lire aussi :