Pris dans la toile  > Climat : 100 millions de pauvres en plus d’ici à 2030 si rien n’est fait

Written by 13 h 58 min Pris dans la toile

Climat : 100 millions de pauvres en plus d’ici à 2030 si rien n’est fait

Le 09/11/2015 par WeDemain

[Repéré sur Lefigaro.fr]

La lutte contre la pauvreté et le réchauffement de la planète font partie du même combat. Conçus ensemble, ces deux enjeux peuvent s’avérer plus efficaces. À trois semaines de l’ouverture, à Paris, de la COP 21, la Banque mondiale alerte dans un nouveau rapport sur les conséquences du changement climatique sur les plus vulnérables. Si rien n’est fait, 100 millions de personnes risquent de tomber sous le seuil de pauvreté à horizon 2030.

“Les événements liés au climat, à la météo, sont déjà des obstacles à la réduction de la pauvreté et cela va empirer”, insiste l’un des auteurs, Stéphane Hallegatte. Les populations subissent des pertes de récoltes, la flambée des prix des matières premières et l’augmentation des maladies, notamment la malaria et les diarrhées qui sont provoqué par des chocs climatiques (inondations, tempêtes, sécheresses…).

Le rapport montre – statistiques à l’appui basées sur des questionnaires réalisés dans 92 pays d’Afrique, Amérique et Asie – que ces chocs impactent davantage les populations les plus pauvres.

Lire la suite de l’article.

Tags:

A lire aussi :

  • Un ancien cadre de l’agro-industrie révèle la face cachée du bio

    Déchiffrer

    Un ancien cadre de l’agro-industrie révèle la face cachée du bio

    Faut-il faire confiance aux produits biologiques ? Fraudes, manque de contrôle, marges abusives… Dans son livre-enquête qui paraît ce mercredi en librairie, Christophe Brusset, ancien cadre de l'agro-industrie, révèle les dérives d’un secteur en pleine croissance.
  • Ce couple va créer la première “ferme papetière” française

    Découvrir

    Ce couple va créer la première “ferme papetière” française

    En France, seule une dizaine de papetiers fabriquent encore leur papier à la main. Parmi eux, Laurence et Bruno Pasdeloup, qui ont misé sur le recyclage de déchets agricoles. Le couple souhaite désormais ouvrir une "ferme papetière" pour produire sa propre matière première.
  • Pourquoi le contenu de votre assiette peut favoriser la propagation des épidémies

    Déchiffrer

    Pourquoi le contenu de votre assiette peut favoriser la propagation des épidémies

    Alors que la Covid-19 continue de faire des victimes dans le monde, un nouveau virus apparaît dans les élevages porcins en Chine : le G4, un dérivé de la grippe H1N1. Ces virus, qui se transmettent de l'animal à l'Homme, entrent dans la catégorie des zoonoses. Nos modes de production alimentaires basés sur l'élevage intensif ont une véritable responsabilité dans leur propagation.
Close