Ralentir  > 3 solutions pour baisser le son dans les océans

Written by 12 h 10 min Ralentir

3 solutions pour baisser le son dans les océans

Hélices de bateaux, exploration pétrolière ou construction d’éoliennes offshore provoquent un vacarme sous-marin qui nuit dramatiquement à la faune des océans. Mais de plus en plus d’acteurs de la mer se mobilisent contre cette pollution sonore.

Le 22/03/2021 par Emmanuelle Vibert
Bruit océans
(Crédit : IFAW)
(Crédit : IFAW)

Mais quelle idée d’avoir appelé ça le monde du silence ! C’est tout le contraire. Le son a toujours été une composante de l’océan. Sous l’eau, on n’y voit pas très clair, mais on entend le chant des baleines, le tumulte d’un orage, le ­cliquetis des crevettes… Et la plupart des espèces animales marines, depuis les mollusques jusqu’aux cétacés, en passant par le plancton, perçoivent les ondes sonores d’une façon ou d’une autre. 

Retrouvez l’article complet dans WE DEMAIN n°33, disponible en kiosque ou sur notre boutique en ligne

Ce sens – qui leur permet de communiquer, repérer les dangers, trouver de la nourriture… – est indispensable à leur équilibre. Mais l’harmonie de ce grand orchestre océanique est gravement menacée. L’humain et ses activités soumettent la faune marine à un intolérable tintamarre qui vient tout brouiller. La communauté scientifique l’a démontré ces dernières années : la pollution sonore des océans fait partie des causes de l’érosion de la biodiversité marine. Un fléau face auquel de plus en plus d’acteurs de la mer proposent des solutions pour faire enfin baisser le volume là-dessous.

À lire aussi : Sauvez l’océan, mangez des oursins

Ralentir les bateaux

Diminuer de quelques nœuds la vitesse permettrait de baisser à la fois le niveau sonore, le risque de collisions avec les cétacés et les émissions de CO2. Une mesure qui ne pourra s’imposer qu’à l’échelle internationale.

Bruit océans
(Crédit : Life Agescic)

Isoler les chantiers

La construction ­d’éoliennes en mer provoque de nombreuses nuisances sonores, auxquelles on remédie depuis des années par des rideaux de bulles d’air. Plus futuriste, cette membrane remplie d’air n’a pas besoin d’être renouvelée. Elle confine en outre les matières émises par le chantier. 


Changer les hélices des navires

Bruit océans
(Crédit : University Genova/Naval Group)

Une grande part du bruit sous-marin est causée par la cavitation de l’hélice des bateaux – c’est-à-dire la formation et l’implosion de bulles de vapeur d’eau causées par la variation de la pression. Et installer des hélices plus performantes est facile à faire quand on rénove un bateau. 

Tags:

A lire aussi :

  • Les espèces invasives : un fléau exponentiel qui coûte des milliards

    Découvrir

    Les espèces invasives : un fléau exponentiel qui coûte des milliards

    Les espèces exotiques envahissantes prolifèrent et coûtent de plus en plus cher : 1300 milliards de dollars en l’espace de 40 ans, selon une étude publiée dans la revue Nature.
  • Biodiversité : Libérez  les rivières !

    Respirer

    Biodiversité : Libérez les rivières !

    Au XXe siècle, on a canalisé les cours d’eau pour les rendre productifs, et détruit au passage de précieuses réserves de biodiversité. Depuis une vingtaine d’années, on entame le chemin inverse. Et les résultats sont spectaculaires.
  • À Bruxelles, ces citoyens volent au secours du moineau

    Partager

    À Bruxelles, ces citoyens volent au secours du moineau

    Dans la capitale belge, des citoyens s’organisent pour sauver ce compagnon millénaire de l’homme, dont les effectifs ont baissé de 95 % en 25 ans. Et Leur mobilisation commence à payer.