Ralentir  > Ce photographe alerte sur la 6e extinction de masse

Written by 15 h 42 min Ralentir

Ce photographe alerte sur la 6e extinction de masse

Dans sa série “This empty world”, le photographe britannique Nick Brandt met en scène une faune traquée, en passe d’être engloutie par la terre, et des humains indifférents ou résignés.

Le 04/03/2020 par Nick Brandt
(Crédits  : Nick Brandt, Courtesy of Atlas Gallery, London)
(Crédits  : Nick Brandt, Courtesy of Atlas Gallery, London)

Retrouvez l’intégralité du portfolio dans We Demain n°29, disponible en kiosque, en librairie, et sur notre boutique en ligne.

Animaux à l'agonie : ce photographe alerte sur la 6e extinction de masse
(Crédits  : Nick Brandt, Courtesy of Atlas Gallery, London)

Rivière humaine avec éléphant, de nuit. Comme toute la série, cette image est le produit de deux photographies : l’éléphant a d’abord été saisi sur le vif par un appareil à déclenchement automatique. Puis 500 figurants ont été rassemblés au même endroit, avec exactement le même éclairage, alors que se levait une tempête de sable.

(Crédits  : Nick Brandt, Courtesy of Atlas Gallery, London)

Rond-point avec gazelle. Comme dans la plupart des photographies de la série, cet animal a été immortalisé dans un lieu où il cherchait un peu d’herbe et d’eau fraîche.

(Crédits  : Nick Brandt, Courtesy of Atlas Gallery, London)

Savane avec lion et humains. Pour cette image, Nick Brandt s’est inspiré des photographies d’après-bataille prises lors de la guerre de Sécession américaine (1861-1865).

Animaux à l'agonie : ce photographe alerte sur la 6e extinction de masse

Tags:

A lire aussi :

  • L’homme et le loup : comment améliorer leur coexistence en France ?

    Ralentir

    L’homme et le loup : comment améliorer leur coexistence en France ?

    En France, la bête a disparu pendant plus d’un demi-siècle, et avec lui une "culture du loup" encore bien vivante en Espagne et en Italie, pays qui comptent aujourd’hui plus de loups... mais moins d’attaques de bétail. Pourquoi ? Quelles solutions pour améliorer la coexistence ?
  • Les espèces invasives : un fléau exponentiel qui coûte des milliards

    Découvrir

    Les espèces invasives : un fléau exponentiel qui coûte des milliards

    Les espèces exotiques envahissantes prolifèrent et coûtent de plus en plus cher : 1300 milliards de dollars en l’espace de 40 ans, selon une étude publiée dans la revue Nature.
  • 3 solutions pour baisser le son dans les océans

    Ralentir

    3 solutions pour baisser le son dans les océans

    Hélices de bateaux, exploration pétrolière ou construction d’éoliennes offshore provoquent un vacarme sous-marin qui nuit dramatiquement à la faune des océans. Mais de plus en plus d’acteurs de la mer se mobilisent contre cette pollution sonore.