Ralentir

Profitez des étoiles maintenant car la pollution lumineuse les fait disparaître peu à peu

« Le problème est pire que ce que nous pensions jusqu’à présent », John Barentine, un chercheur indépendant basé en Arizona, amoureux de l’observation nocturne du ciel, est relativement pessimiste quant aux effets de la pollution lumineuse sur l’observation des étoiles depuis la Terre. Un nouvel article publié dans Science fait le point sur ce fléau qui touche de plus en plus de régions du monde.

Des étoiles de moins en moins visibles ? C’est ce que rapportent des scientifiques citoyens qui dénoncent l’éclairage artificiel de plus en plus présent sur la planète et qui renvoie vers le ciel toujours plus de lumière, empêchant les humains – mais aussi les animaux – de voir les étoiles. C’est ce que démontre une étude réalisée à partir de nombreux témoignages d’amoureux de l’observation nocturne du ciel. Impossible en effet de connaître précisément l’évolution de la pollution lumineuse à l’aide des satellites car ceux-ci ne sont pas sensibles à toutes les longueurs d’onde produites par l’éclairage LED ou à la lumière émise horizontalement.

Une perception des étoiles nettement atténuée entre 2011 et 2022

Dans une étude, Christopher Kyba, un physicien du GFZ (Institut de recherche en géosciences allemand), a utilisé les données de scientifiques citoyens pour mesurer l’impact de la pollution lumineuse sur la vision humaine des étoiles dans le monde. Christopher Kyba et son équipe ont montré aux participants des cartes du ciel à différents niveaux de pollution lumineuse. Ils leur ont ensuite demandé laquelle correspondait le mieux à leur point de vue.

Les tendances des données ont montré que le ciel nocturne moyen est devenu plus lumineux de 9,6 % par an de 2011 à 2022. Cela équivaut à doubler la luminosité du ciel tous les 8 ans ! C’est bien plus que ce que l’on pensait : jusqu’à présent la hausse était estimée à « seulement » 2 % par an.

Plus de 50 000 photos du ciel prises par des passionnés analysées

En partenariat avec Globe at Night, un projet de science citoyenne mené par le Laboratoire national de recherche en astronomie optique-infrarouge, Kyba et ses collègues ont également analysé quelque 51 351 photos de ciel nocturne collectées par les membres du collectif entre 2011 et 2022 et les ont comparées avec des cartes satellites de la pollution lumineuse aux mêmes périodes. Les résultats ont mis en lumière la quantité de brillance lumineuse qui a obscurci le ciel nocturne dans différentes parties du monde au fil du temps, rapporte Science.

En Europe et aux États-Unis, où la plupart des observations citoyennes ont été réalisées, la brillance émise vers le ciel a augmenté respectivement de 6,5 et 10,4 % par an. L’augmentation de la pollution lumineuse est encore plus forte dans les pays en voie de développement. Selon Christopher Kyba, « Si la tendance se poursuit, un enfant qui naît aujourd’hui dans une zone polluée par la lumière peut observer environ 250 étoiles. À sa majorité, il ne pourra plus en voir que 100 à ce rythme. » Sans compter les effets très néfastes sur la biodiversité, dont le comportement est bouleversé par cette pollution lumineuse de plus en plus prégnante.

Un enfant qui naît aujourd’hui dans une zone polluée par la lumière peut observer environ 250 étoiles. À sa majorité, il ne pourra plus en voir que 100 à ce rythme.

Christopher Kyba, physicien allemand.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Recent Posts

  • Partager

Velhome : votre vélo sous bonne garde

En matière de sécurisation des vélos, pas besoin de réinventer la roue. Velhome propose un…

13 heures ago
  • Découvrir

Reportage – Au cœur de Reborn, acteur clé du reconditionné électronique

De l'électronique embarquée pour l'automobile au reconditionné, à Nice, le groupe DPA s'est réinventé via…

14 heures ago
  • Déchiffrer

Plan Ecophyto : tout comprendre aux annonces du gouvernement

Comment s’y retrouver dans la jungle des indicateurs du plan Ecophyto, QSA, NoDU, HRI… et…

2 jours ago
  • Découvrir

Plus de 100 nouvelles espèces étonnantes découvertes près de montagne sous-marines

Au large des côtes du Chili, une centaines d'espèces étonnantes ont été découvertes le long…

3 jours ago
  • Respirer

Pour les bernard-l’ermite, le plastique c’est fantastique

Alors que les bernard-l'ermite font généralement de coquilles vides leur maison, voilà qu'ils optent de…

4 jours ago
  • Découvrir

Sensus, la marque de sport écoresponsable made in Sud-Ouest

Si, de tradition, la fabrication textile est originaire de la moitié Est de la France,…

5 jours ago