Ma maison demain  > Zéro plastique dans votre cuisine : trois solutions simples pour passer à l’acte

Written by 12 h 20 min Ma maison demain, Ralentir

Zéro plastique dans votre cuisine : trois solutions simples pour passer à l’acte

De la plantation d’éponge luffa à la fabrication de son produit vaisselle 100 % naturel, en passant par l’achat en vrac, We Demain vous livre des astuces pour une cuisine zéro plastique.

Le 03/04/2017 par Sofia Colla
Les composés toxiques sont notamment présents dans les emballages alimentaires et se libèrent avec la chaleur. (Crédit : Pixabay)
Les composés toxiques sont notamment présents dans les emballages alimentaires et se libèrent avec la chaleur. (Crédit : Pixabay)

Chaque année, huit millions de tonnes de déchets plastique sont déversées dans les océans. En plus d’être polluant pour la nature, le plastique est dangereux pour notre santé. 

Dans ce matériau, on retrouve des substances toxiques comme les Phtalates, les perturbateurs endocriniens comme le Bisphenol A… Autant de produits dont l’effet néfaste sur notre organisme a été démontré. Ceux-ci sont notamment présents dans les emballages alimentaires. La chaleur, le gras, une teneur élevée en sel ou un récipient usé favorisent également la migration des composés chimiques du plastique vers les aliments, augmentant les risque d”ingérer ces composés.
 
Heureusement, il existe des solutions pour éliminer le plastique de votre cuisine.

Solution n°1 : faites la chasse aux emballages plastiques

Il est de plus en plus facile d’acheter ses aliments en vrac, que ce soit au supermarché ou dans l’un des 600 points de vente spécialisés en France (magasins bios ou épiceries zéro déchets par exemple).

Chez certains commerçants pratiquant le vrac, y compris des supermarchés, vous pouvez amener vos propres contenants. N’hésitez pas à demander.

Les contenants en verre, en inox, en chanvre ou en bambou permettent d’éviter toute migration de matière de l’emballage vers les aliments. Les saveurs et les vitamines, en prime, ne subissent aucune altération.

Solution n°2 : abandonnez les ustensiles en plastique

il est meilleur pour la santé et pour l’environnement d’opter pour des ustensiles en bois ou en inox (Crédit : Pixabay)

Plutôt que d’utiliser des ustensiles en plastiques, il est meilleur pour la santé et pour l’environnement d’opter pour des spatules en bois, des égouttoirs en inox, et de remplacer les boîtes hermétiques par des contenants en verre.

Au delà du plastique, d’autres matières sont susceptibles de diffuser des substances nocive. C’est le cas du Téflon, qui équipe 90 % des cuisines françaises. Pour adhérer à une poêle, le Téflon requiert du PFOA (perfluorooctanoïque), une colle industrielle reconnue cancérigène chez l’animal. À partir de 230°C, cette colle commence à se désintégrer, en particulier quand la poêle est abîmée, et peut donc être mélangé à l’aliment.

Il est donc préférable d’utiliser des poêles ou des casseroles en fer (qui n’ont aucun revêtement), en céramique (composée de silice et d’eau, 100% anti-adérentes), en inox (qui ne se rayent pas et ne s’oxydent pas), en fonte ou en verre. 

À lire aussi : « Le grand ménage » : comment nettoyer son logement avec des produits sains et écolo

Solution n°3 : optez pour des produits naturels

Ce film alimentaire naturel est lavable et réutilisable. (Crédit : Mum à contre courant)

Vous pouvez fabriquer votre propre film alimentaire grâce à un simple tissu et à de la cire d’abeille. Il vous permettra alors d’emballer toute sorte d’aliments (fromage, sandwichs, beurre…).

Si l’on suit les conseils du blog Mum à contre courant, vous n’avez besoin que d’un tissu (plutôt fin), de la cire d’abeille bio sous forme de bloc (pour pouvoir en faire des copeaux) et d’un four.

Il suffit de disposer le tissu à plat sur la plaque du four en le parsemant de copeaux de cire, de le passer 5 minutes au four à 100°C, puis de l’étendre. Vous pouvez ensuite l’utiliser, le laver et le réutiliser pour emballer vos aliments.

Autre astuce, fabriquer ses propres produits ménagers. Exemple avec ce produit vaisselle à base de savon et d’huiles essentielles, qui se conserve dans un contenant en verre.

Pour cela, Consoglobe propose une recette à base de cristaux de soude, de bicarbonate de soude, de savon noir dilué dans deux litres d’eau et de (vrai) savon de Marseille. Remplissez un verre de savon de Marseille râpé, mélangez le tout dans un saladier en y ajoutant un demi-litre d’eau et quelques gouttes d’huiles essentielles pour le parfumer. Votre produit vaisselle maison naturel est prêt ! 

Ce film alimentaire naturel est lavable et réutilisable. (Crédit : Mum à contre courant)

Toujours au rayon DIY, saviez-vous que vous pouviez planter des éponge en luffa ? Ces éponges, que l’on peut aussi se procurer dans le commerce, sont issues d’une variété de courge et sont aussi bien utiles pour faire la vaisselle que pour le ménage.

Vous n’aurez qu’à acheter des semences de Luffa Aegyptiaca, à les planter, à récolter vos éponges, puis à réutiliser leurs graines pour en replanter. Une solution durable et rentable.

Plantez tout d’abord vos graines dans des petits pots au mois d’avril, puis placez-les en pleine terre au mois de mai. Il est important de bien séparer les graines, en éloignant les rangs de deux mètres.

Vous récolterez vos courges en automne. Après avoir fait sécher les fruits, il faut les faire tremper quelques jours, extraire leur pulpe et leurs graines (que vous pourrez donc replanter l’année suivante) puis faire blanchir le luffa dans de l’eau bouillante. Reste à couper votre éponge pour obtenir la taille souhaitée, à bien la rincer et à la faire sécher après chaque usage.  Enfin, achetez des sacs poubelles recyclés, ou mieux 100 % biodégradables, que vous pouvez ensuite mettre au compost ! Ces sacs poubelles sont vendus dans les magasins spécialisés mais aussi en grandes surfaces. 

Autant de façons d’éliminer le plastique de votre cuisine. Ou comment agir simplement pour la planète et votre santé.

À lire aussi : Comment fabriquer du Kombucha, le soda naturel à base de thé

Tags:

A lire aussi :

  • Une plateforme pour comparer les indices de réparabilité

    Découvrir

    Une plateforme pour comparer les indices de réparabilité

    À partir du 1er janvier 2021, certains appareils électroménagers devront afficher un "indice de réparabilité". Un site répertorie ces notes pour les rendre accessibles aux utilisateurs dans la durée.
  • Grand Paris : de la terre à la ville

    Découvrir

    Grand Paris : de la terre à la ville

    Que faire des millions de tonnes de terre excavées par les travaux du Grand Paris Express ? La société chargée de la construction de ce supermétro a fait le pari de transformer 70 % de ces déblais en ressource.
  • Confinement zéro déchet : et si vous autopsiez votre poubelle ?

    Ma maison demain

    Confinement zéro déchet : et si vous autopsiez votre poubelle ?

    Passer sa poubelle au scanner pour mieux la réduire, voilà le conseil de Laëtitia Crnkovic. Dans son ouvrage "Faites l’autopsie de votre poubelle", elle propose des alternatives zéro déchet dans toutes les pièces de la maison.