Respirer  > Les images saisissantes de l’agonie du fleuve Jaune

Written by 13 h 05 min Respirer • 3 Comments

Les images saisissantes de l’agonie du fleuve Jaune

Étouffé par l’industrie lourde, la croissance démographique et la désertification, le deuxième grand fleuve chinois risque l’asphyxie. Dans un travail au long cours, le photographe Ian Teh a documenté ce déclin – ainsi que les efforts menés pour l’enrayer.

Le 01/10/2020 par WeDemain
(Crédit : Ian Teh/Panos/REA)
(Crédit : Ian Teh/Panos/REA)

Retrouvez l’intégralité de ce portfolio dans WE DEMAIN n°31. Un numéro toujours disponible sur notre boutique en ligne

Peu de cours d’eau peuvent se vanter d’avoir une administration à leur service. C”est le cas du fleuve Jaune, qui depuis 1946 dispose d’une “Commission de protection” où 40 000 fonctionnaires scrutent ses moindres caprices. Il faut dire qu’il est aux Chinois ce que le Nil est aux Égyptiens : le centre historique du développement politique, économique et social.

C’est à ce monstre que Ian Teh, photographe anglo-malaisien, s’est intéressé depuis 2011, sillonnant ses 5 460 kilomètres des hauts plateaux tibétains, où il prend sa source à l’ouest, jusqu’à la mer de Bohai, où il se jette à l’est. Il en a ramené des panoramiques majestueux qui sont autant de cris d’alarme. Extraits.

En 1997, le fleuve symbolisait tout ce qui n’allait pas avec l’environnement en Chine : 40 % de ses eaux étaient gravement polluées, et la ressource était tellement surexploitée que le fleuve fut à sec pendant les deux tiers de l’année. Depuis, des progrès ont été faits. Mais la demande d’eau dans le nord de la Chine continue de croitre plus rapidement qu’eux.

Cette aciérie en cours de rénovation à Hancheng (Shaanxi) est l’une des nombreuses usines sur les rives du fleuve Jaune. Les déchets non traités qui s’y déversent ont conduit à la pollution de 70 % des rivières et des lacs du pays.

Un mur cache aux yeux du public des déversements illégaux de déchets industriels, dans un champ proche de Lanzhou (Gansu).

Les eaux du lac Ngoring, le plus grand de la province du Qinghai, ont beaucoup monté ces dernières années. La faute à la fonte du pergélisol, qui à long terme pourrait accélérer la désertification et libérer du méthane.

Tags:

A lire aussi :

  • Enquête : Comment Huawei infiltre la France

    Déchiffrer

    Enquête : Comment Huawei infiltre la France

    Déjà bouté hors de plusieurs pays, celui qu’on soupçonne d’être le bras technologique de Pékin tisse ses réseaux dans l’Hexagone, qui tente aussi de lui mettre des barrières. Quels risques à voir le géant du smartphone et des réseaux 5G étendre son influence dans notre pays à coups de millions d’euros  ?
  • En Chine, alerte rouge sur le fleuve Jaune

    Déchiffrer

    En Chine, alerte rouge sur le fleuve Jaune

    Le nouveau numéro de We Demain publie un photo-reportage sur le fleuve Jaune en Chine, menacé par la pollution industrielle. Antoine Lannuzel, rédacteur en chef du magazine, est revenu sur cette enquête pour franceinfo dans le JT du mercredi 2 septembre.
  • Lettre d’un Chinois de la diaspora sur les dérives glaçantes du régime de Pékin

    Déchiffrer

    Lettre d’un Chinois de la diaspora sur les dérives glaçantes du régime de Pékin

    En tant que jeune Chinois, comment ne pas perdre espoir face à un régime qui tue toute forme de liberté ? En rejoignant le camp des "éveillés", comme le raconte ce message repéré et traduit par la sinologue Marie Holzman, dont l'interview est à retrouver dans notre numéro d'été.