Respirer  > “Projet Green Blood” : enquête sur les crimes de l’industrie minière

Written by 14 h 45 min Respirer

“Projet Green Blood” : enquête sur les crimes de l’industrie minière

En juin dernier, le collectif Forbidden Stories publiait une vaste enquête sur les dégâts environnementaux causés par le secteur minier et les menaces que subissent ceux qui les dénoncent. Pour la première fois, une série documentaire retrace cette histoire. À découvrir dimanche 1er mars sur France 5.

Le 27/02/2020 par Pauline Vallée
La série docuVous pouvez tuer le messager, vous ne tuerez pas le message'' : le collectif Forbidden Stories vient soutenir les journalistes menacés. (Crédit : Projet Green Blood)''
La série docuVous pouvez tuer le messager, vous ne tuerez pas le message'' : le collectif Forbidden Stories vient soutenir les journalistes menacés. (Crédit : Projet Green Blood)''

En 2015, le journaliste indien Jagendra Singh meurt brûlé vif alors qu’il enquête sur la mafia du sable. Les circonstances douteuses de sa mort posent question : s’agit-il d’un suicide ou d’un assassinat ? Ce décès s’ajoute à d’autres affaires tout aussi troubles. Ces dix dernières années, dans le monde, au moins 13 journalistes travaillant sur des scandales environnementaux ont été assassinés, rapporte le Comité pour la protection des journalistes.

En réponse, le collectif Forbidden Stories a lancé au printemps dernier une nouvelle enquête collaborative internationale pour poursuivre les travaux de ces journalistes menacés. Nom de code : “Green Blood Project” (ou “Projet Sang Vert”).

La série documentaire, réalisée par Jules Giraudat et Arthur Bouvart, retrace trois enquêtes menées en Inde, au Guatemala et en Tanzanie. Filmée comme un thriller, elle nous plonge dans un monde aussi opaque que violent, où des journalistes mettent leur vie en péril au nom du droit à l’information. Pour avoir dénoncé la pollution du lac Izabal causée par l’extraction illégale de nickel, le reporter guatémaltèque Carlos Choc doit désormais vivre dans la clandestinité. Sa consoeur indienne Sandhya Ravishankar est aussi régulièrement menacée dans le cadre de ses recherches sur la société minière VV Mineral, de même que les journalistes locaux en Tanzanie travaillant sur les exactions liées à une importante mine d’or.
 

À lire aussi : EcoCrimeMap, une carte interactive pour dénoncer les crimes environnementaux

Comme le rappelle Laurent Richard, directeur de Forbidden Storiesvous pouvez tuer le messager, vous ne tuerez pas le message“. Le travail du collectif consiste moins à élucider les affaires qu’à inverser le rapport de force, en montrant aux journalistes sur place qu’ils ne sont pas seuls. Avec parfois quelques petites victoires : depuis la publication de l’enquête Green Blood le 17 juin 2019, au Guatemala, la mine de nickel accusée de polluer a été contrainte de suspendre son activité.

“Projet Green Blood”, une série documentaire en quatre épisodes à découvrir dimanche 1er mars à 20h50 sur France 5. Disponible ensuite en replay sur france.tv

Tags:

A lire aussi :

  • “Tout est possible”, le docu écolo qui invite à sauter le pas

    Respirer

    “Tout est possible”, le docu écolo qui invite à sauter le pas

    Ça commence comme une histoire banale, presque clichée, de deux néo-ruraux qui quittent leur appartement minuscule de Santa Monica, aux États-Unis, pour se lancer dans l’agriculture biologique et biodynamique. En 2011, John et Molly Chester achètent Apricot Lane Farms, une ancienne exploitation de citrons et d’avocats en Californie. Près de 200 hectares d’une terre épuisée, desséchée, …
  • “La pollution du fleuve se constate à l’oeil nu, il change de couleur à chaque kilomètre”

    Respirer

    “La pollution du fleuve se constate à l’oeil nu, il change de couleur à chaque kilomètre”

    Le “fleuve le plus pollué du monde” n’a pas volé son surnom. En Indonésie, le Citarum charrie sur 300 km une eau multicolore, saturée de métaux lourds, d’ordures et de déchets plastiques qui s’amoncellent en gigantesques poubelles à ciel ouvert. Ce scandale écologique et sanitaire se retrouve au coeur du second épisode de la nouvelle …
  • Céline Cousteau sur les traces de son grand-père

    Respirer

    Céline Cousteau sur les traces de son grand-père

    Cinéaste et militante, Céline Cousteau, 46 ans, parcourt la planète depuis l’enfance, sur les pas de son grand-père Jacques-Yves, le “commandant” de La Calypso. Dans L’Aventure continue, documentaire diffusé lundi 3 décembre, à 21h, sur France 3, elle nous emmène vers la Patagonie et des paysages mythiques. Objectifs : montrer la beauté de la planète, …
Close