Connectez-vous S'inscrire
We Demain, une revue pour changer d'époque
Assureur partenaire de We Demain

En Inde, des chiens deviennent bleus à cause d'une rivière polluée

Par I Publié le 17 Août 2017

Dans la ville de Navi Mumbai, les rejets de colorants chimiques dans la rivière Kasadi ont des conséquences directes sur la faune et la flore. La dernière en date : des chiens errants devenus bleus.


Des chiens errants au pelage bleu ont été repéré la semaine dernière dans la ville de Navi Mumbai (Crédit : Arati Chauhan)
Des chiens errants au pelage bleu ont été repéré la semaine dernière dans la ville de Navi Mumbai (Crédit : Arati Chauhan)
Dans une zone industrielle de la ville de Navi Mumbai, en Inde, des chiens errants au pelage bleu ont été repérés la semaine dernière par l’association locale The Navi Mumbai Animal Protection Cell. La raison d’une telle couleur ? La présence de colorants industriels relâchés dans la rivière Kasadi par les industries environnantes.

"J'ai été choquée de voir la fourrure de ces chiens blancs devenue complètement bleue", raconte Arati Chauhan, à la tête de l’ONG Navi Mumbai Animal Protection Cell, au quotidien indien Hindustan Times.

Si l’association n’a aperçu que des chiens teints en bleus, rien ne dit que d’autres animaux, des oiseaux ou des reptiles par exemple, n’ont pas été touchés. Pour protéger la faune et la flore, l’association a porté plainte le 10 août auprès du bureau de contrôle de la pollution de l’État du Maharashtra (MPCB).

Après enquête, des agents du MPCB ont retrouvé l’usine responsable de cette pollution. Ils lui ont ordonné de prendre les mesures nécessaires pour empêcher les animaux d’accéder à son site. Car si ce dernier est fermé au public, des chiens avaient réussi à y pénétrer. L'entreprise a sept jours pour éliminer tous les polluants de son site, sans quoi elle pourrait être fermée.

Des niveaux élevés de chlorures retrouvée dans la rivière Kasadi

Reste que cette usine n’est pas la seule à polluer les environs. Dans le quartier de Taloja de Navi Mumbai — où se trouvaient les chiens —, on compte un millier d’usines, qu'elles soient pharmaceutiques ou agroalimentaires.

Selon Le Parisien , environ 300 d’entre elles utilisent l’eau de la rivière Kasadi pour traiter leurs déchets industriels. Faute d’installations adaptées, "les usines n’ont pas d’autres options que de déverser leur mélange chimique dans l’eau", parfois sans aucune forme de traitement, explique Arati Chauhan.
 
Selon Hindustan Times, les analyses effectuées par la municipalité révèlent que l’eau de la rivière Kasadi ne contient pas que des colorants bleus, mais aussi du chlorure, à des niveaux toxiques pour la faune et la flore.
 




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE