Tech-Sciences

Folding@home : Mettez votre ordi au service de la recherche contre le coronavirus

Par Amaury Lelu I Publié le 25 Mars 2020

Le projet collaboratif "Folding@home" lancé par l’université de Stanford réunit la puissance de calcul des ordinateurs récents et des consoles de jeu, afin d’aider les scientifiques à trouver un traitement contre le Covid-19.


L’objectif de "Folding@home" est de modéliser le Covid-19, pour comprendre comment le virus se développe.(Crédit : Shutterstock)
L’objectif de "Folding@home" est de modéliser le Covid-19, pour comprendre comment le virus se développe.(Crédit : Shutterstock)
Rester chez soi et participer à la recherche contre le coronavirus, c'est possible ! Et pas seulement en faisant un don à une institution scientifique. Si vous possédez une console de jeu ou un ordinateur récent, leur puissance de calcul peut être mise à disposition de biologistes, via le projet collaboratif "Folding@home".

"Folding@home" signifie en français "plier à la maison". Comprenez : plier et déplier des protéines, en particulier celles qui composent le Covid-19, pour trouver des points d’attaque thérapeutique. Le projet est né dans les années 2000, à l’université de Stanford, afin de lutter contre diverses maladies.

Pour contribuer au projet informatique, il suffit de télécharger le logiciel "Folding@home" sur le site officiel, qui est disponible pour Windows, macOS et Linux. En cumulant la puissance de milliers d’ordinateurs, "Folding@home" a crée un super ordinateur virtuel, capable d’effectuer des trillions de calculs chaque seconde. L’objectif est de modéliser le fonctionnement des protéines attachées au Covid-19, pour comprendre comment le virus se développe.

Trouver des "poches" pour y insérer une molécule

Les chercheurs veulent trouver des sortes de "poches" dans le virus, où les molécules thérapeutiques peuvent s’insérer pour le désarmer.

"Si nous trouvons qu’une molécule déjà existante peut se loger dans l'une de ces poches […], nous pourrons aussitôt l’utiliser", précise Greg Bowman, directeur du projet.

Parmi les molécules existantes envisagées, il cite la chloroquine, un traitement contre le paludisme qui pourrait aider à lutter contre le nouveau coronavirus.
 
Au total, plus de 400 000 personnes ont téléchargé l’application ces deux dernières semaines. "Folding@home" a notamment pu compter sur la solidarité de milliers de joueurs ou de "mineurs" de bitcoins. Le fabricant de processeurs et cartes graphiques Nvidia a par exemple appelé les "gamers" à y contribuer, les fans de jeux vidéo étant souvent bien équipés en puissance de calcul afin d'avoir un bon rendu audio et vidéo.

Plusieurs grandes entreprises y contribuent également, comme GitHub (Microsoft), un service d’hébergement internet. 

Résultat, la capacité de calcul de Folding@Home a atteint 474 téraflops, soit davantage que le supercalculateur Summit d’IBM (148 téraflops), considéré comme le plus puissant au monde.










Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles









    Aucun événement à cette date.

wedemain.fr sur votre mobile