Connectez-vous S'inscrire
We Demain, une revue pour changer d'époque

La consommation collaborative, un complément de revenu de 495 euros par an et par Français

Par I Publié le 12 Janvier 2017

Pour arrondir leurs fins de mois, les Français sont de plus en plus nombreux à pratiquer l'échange de biens et de services à travers les plateformes collaboratives. À commencer par la génération Y et les classes sociales les plus aisées. C'est ce que révèle une étude CSA.


De plus en plus de Français pratiquent le covoiturage ou ont recours à des services de chauffeurs privés pour économiser de l'argent. (Crédit : DR)
De plus en plus de Français pratiquent le covoiturage ou ont recours à des services de chauffeurs privés pour économiser de l'argent. (Crédit : DR)
495 euros par personne. C’est ce que gagne chaque année, en moyenne, un Français, grâce à la consommation collaborative. C’est ce que révèle une étude publiée le 12 janvier et menée par l’institut CSA pour l’organisme de crédit à la consommation Cofidis.

Dans le détail, les Français gagnent en moyenne 238 euros par an et par personne en devenant fournisseurs des biens et des services : location d'appartement, mutualisation des trajets en voiture, revente de biens à des particuliers... Quant aux 257 euros restants, ce ne sont pas des gains mais des économies, réalisées en consommant directement entre particuliers. En faisant appel au covoiturage plutôt qu’en se déplaçant en train, en achetant des produits usagés aux particuliers plutôt que des biens neufs, en louant des appartements via Airbnb plutôt que dans des hôtels conventionnels...

Sans grande surprise, ce mode de consommation n’est pas principalement adopté par altruisme, mais surtout par besoin financier. 87 % des sondés déclarent recourir à l’économie collaborative pour économiser de l’argent, et 76 % pour en gagner… Autres chiffres marquants : 95 % des sondés ont recours à l’un de ces services au moins une fois par an, et 62 % régulièrement.

Infographie explicative. (Crédit : CSA et Cofidis)
Infographie explicative. (Crédit : CSA et Cofidis)

Bons plans et économies

Chez les 25-34 ans, ce chiffre s’élève même à 98 %. La consommation collaborative permettrait à la génération Y de gagner 643 euros par an, contre 686 euros pour les professions libérales et les cadres, soit des catégories sociales favorisées... Et ainsi de rentabiliser leurs biens et propriétés.

Quant aux plus précaires, ils seraient de plus en plus nombreux à utiliser des sites comme le boncoin pour revendre leurs objets, ou à avoir recours au troc, même si cette pratique ne concernerait que 3 % de la population globale. Tout comme les services de chauffeurs privés comme Uber ou Heetch, qui concerneraient principalement les Parisiens et Franciliens.

Une autre tendance à la hausse, et qui concerne 45 % des Français, est celle des achats groupés sur des sites comme Groupon, qui auraient augmenté de 8 % en 2016 (pour atteindre les 13 %).

Plus de 270 plateformes en France

Les Français envisagent-ils de faire reposer, demain, une part importante de leurs revenus sur l'économie collaborative ? Pour 74 % d'entre eux, la réponse est non... Un avis qui diffère cependant selon les catégories : quatre jeunes sur dix et un CPS+ sur trois sont "convaincus que la consommation collaborative pourrait constituer une part non négligeable de leurs revenus dans le futur".

L'été dernier, une étude de la start-up Askheem révélait que le taux de croissance annuel de la consommation collaborative dans le monde était de 36,4 %, et qu'il devrait atteindre 335 milliards de dollars en 2025 ! Les principales plateformes sont bien-sûr américaines : Airbnb, Uber...  Mais dans l'Hexagone, on en compte 270, dont les trois quarts sont françaises, à l'instar de Blablacar ou du Boncoin.





Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE