Déchiffrer  > L’Élysée, mauvais élève en matière de consommation énergétique

Written by 17 h 26 min Déchiffrer, Vidéos / Podcasts • One Comment

L’Élysée, mauvais élève en matière de consommation énergétique

François Siegel, cofondateur de WE DEMAIN, était l’invité du 23h de franceinfo mercredi 2 décembre, pour parler de l’enquête “L’Élysée, passoire thermique ?”, parue dans le dernier numéro de la revue.

Le 02/12/2021 par Sofia Colla
Élysée, passoire thermique

“Faites ce que je dis, pas ce que je fais”. “Le cordonnier est le plus mal chaussé”. Le gouvernement s’est engagé à supprimer les passoires thermiques. Or sa consommation énergétique est loin d’être exemplaire !

C’est ce que de démontre l’enquête publiée dans WE DEMAIN n°36, menée avec l’aide d’une société de conseil spécialisée en immobilier responsable. 

“Ce sont des chiffres exacts que nous publions. Nous avons eu accès aux factures pour dresser un bilan énergétique. Dans toutes les catégories, le bâtiment ne respecte pas les normes environnementales. Ce qui est très intéressant, c’est qu’il ne s’agit pas de n’importe quel bâtiment. Et ce alors que la France est dans une course à la performance énergétique, explique François Siegel, cofondateur de WE DEMAIN, sur le plateau du 23h de franceinfo mercredi 2 décembre. 

Le mauvais diagnostic énergétique de l’Élysée 

En effet, la consommation d’énergie du Palais n’a fait qu’augmenter ces dernières années. En 2018, elle représentait 237 kWh par m2 et par an; contre 257 kWh en 2020. Résultat : son diagnostic énergétique est mauvais. L’Élysée obtient la note de F, avant dernière du classement. 

Il en est de même pour ses émissions carbone. En 2019, elles étaient de 69 kg équivalent CO2 par m2 et par an; contre 74 kg en 2020. Là aussi, le diagnostic est de F. 

“C’est le double par rapport à la norme admise. Leur réponse c’est de dire que c’est un bâtiment classé historique. Tout cela est vrai. Mais il y a quand même des normes. Il y a une directive du ministère de l’Environnement qui date de 2013 qui indique que les monuments publics et officiels doivent être exemplaires. Pour le cas de l’Élysée, l’exemplarité n’est pas là”, souligne le cofondateur de WE DEMAIN.

Quelques efforts sont tout de même à noter. “Chaque président a amélioré le bâtiment à sa façon. C’est vrai qu’il y a des améliorations sur la circulation de l’air, sur la circulation du chauffage… Mais, en gros, la recherche d’une solution énergétique n’a pas été le principal souci”, conclut François Siegel. 

Faudra-t-il que l’Élysée déménage in fine ? C’est en tous cas une solution évoquée…

Détails de la consommation d’énergie de l’Élysée, empreinte carbone, analyse de ce bilan… Retrouvez l’intégralité de notre l’enquête dans WE DEMAIN n°36 en kiosque depuis le 25 novembre, et disponible sur notre boutique en ligne !

Tags:

A lire aussi :