Déchiffrer  > Les mélenchonistes ont maintenant leur site de rencontre : “Insoumeetic”

Written by 10 h 22 min Déchiffrer

Les mélenchonistes ont maintenant leur site de rencontre : “Insoumeetic”

Créé par des sympathisants de Jean-Luc Mélenchon, ce groupe Facebook permet aux militants de trouver l’âme soeur partageant les mêmes convictions…

Le 17/08/2017 par Sofia Colla
Créé par des sympathisants de Jean-Luc Mélenchon, ce groupe Facebook permet aux militants de trouver l'âme soeur partageant les mêmes convictions...
Créé par des sympathisants de Jean-Luc Mélenchon, ce groupe Facebook permet aux militants de trouver l'âme soeur partageant les mêmes convictions...

Les Français adorent se diviser autour de la politique. Mais celle-ci pourrait aussi les rassembler, voire leur permettre de trouver l’amour. C’est le pari lancé par huit sympathisants de Jean-Luc Mélenchon qui ont créé le groupe Facebook “Insoumeetic” à l’occasion des élections législatives.  

Leur slogan ? “Rencontres pour Célibataires ‘intransigeants’”. Une référence parodique à un célèbre site de rencontres qui illustre le ton décalé de ce groupe privé. Pour en faire partie, trois mots d’ordre : respect, humour et légèreté.
 
Pour permettre aux militants de la France Insoumise (mais aussi du Parti Communiste) de toute la France de rentrer en contact, les créateurs de la page encouragent les membres à poster une photo d’eux accompagnée d’une petite description dans les albums photos trombinoscopes classés par région.

“C’est parti de rien. Dans un groupe Insoumis consacré aux législatives, une adhérente avait fait une publication dans le style d’un site de rencontres […] De fil en aiguille, on a rigolé là-dessus, j’ai créé le logo en faisant le jeu de mot puis on a créé la page”, explique au JDD  le créateur d’Insoumeetic, un fonctionnaire de 39 ans qui a voté Jean-Luc Mélenchon.

De l’amour au jardinage

Cette adhérente n’était visiblement pas la seule à chercher l’âme sœur partageant ses convictions politiques. La page Insoumeetic compte aujourd’hui plus de 4 000 adhérents.
 
Un groupe dérivé a même été créé en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Insoumeetic Paca, “pour que ce soit plus pratique de se rencontrer et de créer des évènements”, expliquent les administrateurs du groupe. Les 170 membres sont invités à trouver l’amour mais aussi à se rencontrer pour “le jardinage, les évènements, les projets, les coups de mains…”, écrivent les administrateurs dans la description du groupe.
 
Si vous n’êtes pas mélenchoniste, sachez qu’il existe aussi des sites de rencontre pour les geeks, pour les fans de Disney, pour les métalleux ou pour les propriétaires d’animaux (et sûrement bien d’autres encore). 
 

Tags:

A lire aussi :

  • Tinder surprise : quand les applis de rencontre nous font vivre l’improbable

    Partager

    Tinder surprise : quand les applis de rencontre nous font vivre l’improbable

    Retrouvez l’intégralité de cet article dans le n°24 de la revue We Demain, de décembre 2018. Disponible en kiosques et sur notre boutique en ligne. Tout le monde parle de Tinder. Sans savoir toujours ce qui se passe vraiment sur l’appli aux 50 millions d’utilisateurs générant quelque 1,5 million de rendez-vous par semaine ! Créatrice, il y a …
  • “Digital After Love” : que restera-t-il de nos amours numériques ?

    Découvrir

    “Digital After Love” : que restera-t-il de nos amours numériques ?

    Retrouvez également notre dossier “L’amour en illimité” dans le dernier numéro de la revue We Demain. Disponible en kiosques et sur notre boutique  en ligne.   Que restera-t-il de nos amours ? Voilà la question qui nous tourmente l’esprit lorsqu’on referme le déroutant “Digital After Love ”, né du travail du photographe Oan Kim et de la compositrice …
  • SexTechLab : un weekend pour lancer des projets technologiques liés à l’amour et au sexe

    Pris dans la toile

    SexTechLab : un weekend pour lancer des projets technologiques liés à l’amour et au sexe

    #Innovation rimera avec #sexualité, plaisir, amour au #hackathon du @sextechlab à #Paris (19-21 mai) Participez ! https://t.co/sWCD4AefZ4 pic.twitter.com/LknrWK1kwN — Futur en Seine (@futur_en_seine) 26 avril 2017 Concevoir un projet et développer un prototype dans le domaine des technologies liées à la sexualité et à l’amour… Le tout en trois jours. C’est le défi auquel se …
Close