Découvrir  > Banque éthique : pour se développer, la NEF a besoin de 30 millions d’euros

Written by 16 h 24 min Découvrir, Économie, Societe-Economie

Banque éthique : pour se développer, la NEF a besoin de 30 millions d’euros

Éthique et indépendante, la NEF est une coopérative bancaire citoyenne depuis plus de 30 ans. Elle lance un appel de fonds, indispensable à l’obtention d’un nouvel agrément auprès de la Banque de France.

Le 04/10/2022 par Florence Santrot
banque éthique
Partenaire bancaire de la filiaire bio et soutien de 6000 projets à impact positif, la NEF veut passer un cap et devenir une banque à part entière. Crédit :
Partenaire bancaire de la filiaire bio et soutien de 6000 projets à impact positif, la NEF veut passer un cap et devenir une banque à part entière. Crédit :

Objectif : 30 millions d’euros. La NEF est une coopérative bancaire citoyenne créée en 1988 qui compte 80 000 clients. Depuis plus de 30 ans, elle finance exclusivement des projets d’utilité écologique, sociale et/ou culturelle. La NEF a accompagné plus de 6 000 projets à impact positif ont ainsi été financés par la coopérative. Aujourd’hui, elle lance aujourd’hui, mardi 4 octobre, une campagne de mobilisation pour lever 30 millions d’euros. Cela correspond à une nouvelle étape historique pour cet établissement éthique et indépendant. C’est en effet le seul en France à pratiquer une transparence totale sur ses financements.

Pour rappel, selon l’Oxfam, « l’empreinte carbone des grandes banques françaises représente près de 8 fois les émissions de gaz à effet de serre de la France entière. Et elles nous emmènent vers un réchauffement à +4°C d’ici à 2100. C’est loin de l’objectif de +1,5°C recommandé par les scientifiques d’ici à 2050. » D’où l’importance d’une alternative. Avec cette somme, le but est d’obtenir un nouvel agrément auprès de la Banque de France, lui permettant de passer du statut de coopérative bancaire à celui de banque.

30 millions d’euros pour faire de la NEF une banque indépendante

Pour que cette demande aboutisse, « la NEF a besoin d’amorcer une forte augmentation de ses fonds propres. Et de maintenir une collecte de capital dynamique ces prochaines années », explique la coopérative. Avec ces 30 millions d’euros, la NEF pourrait enfin maîtriser de bout en bout son activité. Et elle serait en mesure de développer son offre, notamment en proposant un compte et une carte de paiement aux particuliers.

Bernard Horenbeek, Président du Directoire de la NEF, explique la nécessité de cette levée de fonds pour passer un nouveau cap. “L’urgence climatique, la guerre aux portes de l’Europe  et la crise sociale nous obligent plus que jamais à repenser notre société et à créer des outils financiers au service d’un monde plus respectueux des Hommes et de l’environnement. Depuis plus de trente ans, la Nef construit les bases de cette alternative. Aujourd’hui le moment est venu de donner à cet outil une place au cœur de la société française et d’offrir à chacun la possibilité d’y participer.”

Une levée de fonds ouverte à tous

Pour réunir cette somme, la NEF a imaginé trois mécaniques complémentaires. La première est la mise en place d’une pré-inscription à un futur compte de paiement. N’importe quel particulier peut donc manifester sa volonté d’avoir un compte bancaire à la NEF. La deuxième mécanique est la création d’un livret pour “décarboner son épargne”. « L’argent qui y est déposé finance des projets au service de la transition écologique et sociale », précise l’établissement.

Enfin, la NEF propose des parts sociales (capital) pour soutenir directement le projet de banque éthique indépendante et le développement de l’activité crédit de la Nef. Elle rappelle que « 1€ investi en parts sociales permet à la Nef de prêter 10€ d’épargne à un projet à plus-value écologique, sociale ou culturelle ».

Pour donner vie à ce projet, un site a été créé : JeParticipe AuBigBanque.fr. Vous y trouverez toutes les informations sur la campagne de mobilisation de la Nef

Tags:

A lire aussi :

  • « Changer de banque, c’est bien moins difficile que d’arrêter de manger de la viande »

    Ralentir

    « Changer de banque, c’est bien moins difficile que d’arrêter de manger de la viande »

    Quel est le pouvoir de notre argent ? Comment connaître l'usage fait par les banques de nos économies et comment influer sur leurs choix ? Décryptage.
  • À 7 ans, il fonde une banque d’enfants pour l’environnement

    Partager

    À 7 ans, il fonde une banque d’enfants pour l’environnement

    Il ne savait pas faire ses lacets quand il a fondé la première banque écologique réservée aux enfants, baptisée « Banco Cooperativo del Estudiante Bartselana », à Arequipa, au sud du Pérou. C’était en 2012, José Adolfo Quisocala Condori venait d’avoir 7 ans.   Le concept ? Une banque où les jeunes déposent leurs déchets recyclables, qui sont …
  • HSCB, la banque rebelle qui annule les dettes de son quartier

    Partager

    HSCB, la banque rebelle qui annule les dettes de son quartier

    Retrouvez cet article dans la revue We Demain n°23, disponible sur notre boutique en ligne.  Entrer dans la Hoe Street Central Bank (HSCB, clin d’œil à la multinationale bancaire), donne l’impression de pousser les portes d’un atelier de faussaire. Des dizaines de billets sèchent, suspendus à de longs fils à linge. Ces petites coupures ne …