Découvrir  > Conçue par un designer allemand, cette basket végane est composée à 90 %… de bois

Written by 13 h 28 min Découvrir

Conçue par un designer allemand, cette basket végane est composée à 90 %… de bois

Les chaussures Vegan wooden sneakers sont conçues à partir d’une fine couche de bois micro-perforée doublée de coton, qui leur apporte résistance et souplesse. Le tout est assemblé en Italie dans des conditions de travail équitables et sans aucun sous-produit animal.

Le 16/07/2016 par WeDemain
Les chaussures Vegan wooden sneakers sont conçues à partir d'une fine couche de bois micro-perforée doublée de coton, qui leur apporte résistance et souplesse. Le tout est assemblé en Italie dans des conditions de travail équitables et sans aucun sous-produit animal.
Les chaussures Vegan wooden sneakers sont conçues à partir d'une fine couche de bois micro-perforée doublée de coton, qui leur apporte résistance et souplesse. Le tout est assemblé en Italie dans des conditions de travail équitables et sans aucun sous-produit animal.

Elles ont tout l’air d’être en tissu… mais non. Ces baskets sont en bois. Souples et fonctionnelles, elles sont la création de Sebastian Thies, un jeune munichois issu d’une famille de six générations de cordonniers.
 

“J’ai voulu montrer qu’il était possible de concevoir des produits durables qui ne ressemblent pas au truc écolo standard”, explique Sebastian Thies.

Adepte de looks “futuristes et cool”, le cordonnier s’est déjà fait remarquer pour ses créations aux couleurs irisées et éclairées par des LED. Beaucoup plus sobres, ses Vegan wooden sneakers sont, comme leur nom l’indique, constituées à 90 % de bois et fabriquées sans aucun produit animal. “Le haut de gamme ne devrait pas se baser exclusivement sur des produits comme le cuir ou la fourrure”, estime le créateur.

Pour fabriquer les baskets, Sebastian Thies a encollé du coton à une fine couche de bois micro-perforée à l’aide d’un graveur laser. Le résultat est “aussi doux et solide que du cuir nappa”, assure-t-il. Cette technique permet de travailler des essences aussi variées que le bouleau, l’érable, le noyer, le cerisier, l’orme ou le hêtre.
 

Afin de limiter autant que possible leur empreinte écologique, le designer utilise exclusivement du bois issu de forêts certifiées FSC. Quant à la colle, elle est ne contient aucun produits animal. Le reste est constitué de liège et de caoutchouc naturel. Et le tout est assemblé en Italie dans un atelier aux conditions de travail dignes et équitables.

Une production haut de gamme qui a un prix : comptez 299 euros la paire. “On ne peut pas faire moins cher sur d’aussi petites quantités et avec une telle exigence de qualité”, explique Sebastian Thies. Ses baskets seront disponibles sur le site Coilex.com à partir du 17 janvier prochain.

Tags:

A lire aussi :